81pRIg+EAmL

Carla BUCKLEY, Le secret le plus sombre.
460 pages.
Editions Charleston Noir (28 août 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Jusqu'où iriez-vous pour protéger vos enfants ?

Dans la famille Lattimore, Eve, la mère, est le socle. David, son mari, s'absente la semaine pour son travail et elle doit tout gérer : la crise d'adolescence de leur fille Melissa, et surtout la sécurité de leur fils Tyler, qui souffre d'une maladie rare, la maladie des « enfants de la lune » : la moindre exposition aux rayons du soleil peut lui être fatale. Pour éviter tout accident, leur maison, sous la vigilance d'Eve, est devenue une véritable forteresse.

Entièrement dévouée à son fils, Eve ne se rend plus compte de rien. Que fait Tyler lorsque tout le monde dort ? Que lui cache sa fille qu'elle ne reconnaît plus ? Et que sait-elle vraiment de l'existence de David, à des milliers de kilomètres de là ?

Quand un événement dramatique frappe Eve de plein fouet, elle prend une terrible décision : pour elle, sa famille passe avant tout. Mais pourra-t-elle vraiment la sauver ?

« UN DRAME FAMILIAL TOUT EN TENSION… BRILLANT ET PALPITANT ! » People.

MON AVIS :

Carla Buckley est née à Washington. Elle a été assistante d'un sénateur, analyste au Smithsonian et plume pour un entrepreneur ! Elle vit en Caroline du Nord avec son mari et leurs trois enfants. Elle est l'auteure de quatre romans sélectionnés pour de nombreux prix littéraires.

Véritable mélange de frissons et d’émotion brute, Le secret le plus sombre est un thriller addictif, intense et bouleversant dans lequel Carla Buckley explore avec brio la question de la responsabilité, de la culpabilité et de la lâcheté.

C’est une histoire douloureuse d’une noirceur folle, d’une efficacité et une intensité dramatique redoutables, qui contamine le lecteur et le presse sans aucun répit jusqu’au dénouement. Pourtant, Le secret le plus sombre ne fait pas partie de ces romans qui agrippent le lecteur dès les premières pages. Au contraire, Carla Buckley prend le temps de développer la psychologie de chacun de ses personnages dans un récit qui peut a priori paraître anodin ou même banal. Tout le suspense et l’intérêt du roman réside dans la seule et unique décision qu’Eve sera contrainte de prendre pour protéger sa famille, et en particulier ses enfants, à la suite d’un événement dramatique qui va la frapper de plein fouet.

Dès lors, oscillant entre effroi et détresse, le récit de Carla Buckley devient alors émotionnellement tendu et obsédant. On s’y abîme avec une curiosité presque malsaine, tant on espère que cette mère désespérée, déjà très éprouvée par la maladie rare et incurable dont souffre son fils, parviendra à sauver sa famille d’une désagrégation qui semble inévitable…

« Tous leurs efforts pour protéger cette maison du soleil n’ont fait que permettre aux ténèbres de l’envahir. »

En dévoiler davantage serait criminel, mais sachez que vous ne sortirez pas indemne de ce suspense psychologique où tout, absolument tout, est effroyablement plausible…

Je remercie les éditions Charleston de leur confiance.