HISTOIRE DU SOIR

17 janvier 2019

Kathleen McGOWAN : Marie-Madeleine : Le Livre de L'Elue, Le Livre de L'Amour & Le Livre du Poète

 

51VeTuT+OgL

Kathleen McGowan, Marie-Madeleine : Le Livre de l'Elue, Le Livre de l'Amour & Le Livre du Poète.
454 pages/ 493 pages et 423 pages.
Les trois tomes sont disponibles aux éditions XO (2007; 2009 et 2011).

QUATRIEME DE COUVERTURE DU TOME 1 :

Maureen arpente les ruelles de la vieille ville de Jérusalem, quand un mystérieux marchand lui glisse une bague au doigt.

Aussitôt, la jeune journaliste est assaillie par des « visions » : elle perçoit des signes, entend des voix. Qui est cette femme, belle, éplorée qui vient lui rendre visite depuis un autre monde ? Que cherche-t-elle à lui dire ? Maureen vient de plonger au coeur de l'énigmatique légende de Marie-Madeleine. En se lançant sur les traces de la prostituée des Évangiles en pays cathare, la jeune femme découvre un château bien particulier au centre d'un véritable jeu de piste. Les oeuvres d'art, les pièces somptueuses sont autant d'indices à décrypter, les habitants singuliers autant d'énigmes à résoudre.

Pourquoi Maureen se sent-elle constamment menacée dans ces lieux étranges ? Quel est cet incroyable trésor, si secret, si sacré, qu'il a déjà coûté la vie à des centaines de personnes... et que seule l'Élue peut découvrir ?

MON AVIS SUR LA TRILOGIE :

71nOqGQcTXL 81R0JKsWJNL

Depuis longtemps j’avais envie de découvrir cette saga historique consacrée à Marie-Madeleine. C’est désormais chose faite et je ne regrette pas m'être laissée entraîner dans cette quête périlleuse et tout à fait captivante sur les traces de l’Evangile perdu de Jésus Christ !

Au-delà de ce mystère millénaire, de cette histoire d’amour héroïque et bouleversante ; au-delà de ce voyage palpitant et incroyablement imaginatif qui m’a emmenée de New-York à Chartres, des mystères cathares aux intrigues du Vatican, j’ai tout simplement adoré la façon dont Kathleen a réhabilité Marie-Madeleine mais encore bien d’autres femmes qui, toutes, ont joué un rôle prépondérant dans la spiritualité, mais qui ont tout simplement été oubliées par l’Histoire.

Même si l’idée d’un mariage entre Jésus et Marie-Madeleine reste toujours polémique pour certains, la version qu’apporte Kathleen McGowan sur la vie de Marie-Madeleine m’a parue crédible. La ligne traditionnelle du christianisme m’ayant toujours semblé trop dogmatique et politique pour que j’y adhère, j’ai davantage été séduite par le nouvel éclairage et la nouvelle lecture que donne l’auteure sur la vie épique de Marie-Madeleine et de sa relation avec Jésus.

En tant que conteuse émérite, Kathleen McGowan a su éveiller chez ses lecteurs l’idée qu’on ne connaît peut-être pas tout de l’une des histoires les plus importantes de l’humanité. Cependant, elle nous laisse totalement libres d’adhérer ou non à son interprétation de l’histoire. Pour ma part, je suis plus disposée à croire à une spiritualité fondée sur l’amour, le pardon, la tolérance et l’égalité, quand bien même cette dernière notion n’existait pas à l’époque où se sont déroulés les faits !

À vous de voir donc, mais l’œuvre de Kathleen McGowan ne manquera pas de vous interroger en votre cœur et en votre esprit, si vous souhaitez y croire vous aussi…

Dans tous les cas, je ne saurais que conseiller la lecture de cette trilogie qui ouvre des perspectives nouvelles et passionnantes sur ce qui pourrait être l’un des secrets les mieux gardés de l’Histoire.

Merci encore à mon amie Sabine qui a su aiguiller ma curiosité et me reparler de cette passionnante avanture romanesque au bon moment !

Posté par ingridfasquelle à 13:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


07 janvier 2019

Kristin HANNAH : Le paradis blanc

61D1GrQejoL

Kristin HANNAH, Le paradis blanc.
541 pages.
Editions Michel Lafon (4 octobre 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Quand Ernt rentre du Vietnam, Leni, dix ans, ne reconnaît pas son père. Poursuivi par de terribles cauchemars, il se montre violent envers sa femme Cora. Un jour, il reçoit une lettre du père d'un de ses amis, mort dans ses bras durant cet enfer, qui lui lègue une masure en Alaska. Ernt pense qu'il pourra s'y reconstruire. Avant la guerre, ils étaient si heureux...

« Quelqu'un m'a dit un jour que l'Alaska ne forgeait pas le caractère, elle le révélait. La triste vérité, c'est que l'obscurité qui peut régner en Alaska a révélé le côté obscur de mon père.
Il était vétéran du Vietnam, ancien prisonnier de guerre. Nous ne savions pas alors tout ce que cela signifiait. Maintenant, nous le savons. »

MON AVIS :

Kristin Hannah, née en 1960 en Californie, était avocate avant de devenir un écrivain à succès et d'écrire plus de vingt romans, tous populaires dans son pays. Après Le Chant du Rossignol, best-seller mondial, l’auteure revient avec un nouveau roman très différent, à la fois sombre et lumineux, qui décrit à merveille et célèbre la beauté majestueuse et la férocité sauvage de l’Alaska des années 1970.

Cette saga familiale poignante, incroyablement violente et destructrice, se double d’une magnifique histoire d’amour et de reconstruction de soi sur fond de maltraitance et violences conjugales, de blessures psychiques et de stress post-traumatique.

« Leni ne comprenait rien au pourquoi du comment de l’amour de ses parents. Elle était assez grande pour en voir la surface mouvementée, mais trop jeune pour savoir ce qui se cachait en dessous. Maman ne pourrait jamais quitter Papa, et Leni n’abandonnerait jamais Maman. Et Papa ne les laisserait jamais partir. Dans cet horrible nœud destructeur qu’était sa famille, aucun d’eux ne pouvait s’échapper. »

Exilée aux confins de la civilisation, dans cet endroit sauvage et imprévisible, où elle devra sans cesse faire les bons choix pour survivre, Leni va découvrir la vérité de son existence et apprendre qui elle est. Cette incroyable leçon de vie, cette révélation à propos de l’amour constituera pour elle, comme pour sa famille dysfonctionnelle, le cadeau à la fois merveilleux et effroyable de l’Alaska…

Avec Le paradis blanc, Kristin Hannah signe un roman à couper le souffle, dont les émotions brutes ne manqueront pas d’émerveiller et d’essorer le cœur de chaque lecteur. Une épopée sauvage magnifique qui ancrera vos émotions de manière indélébile !

Je remercie les éditions Michel Lafon et la plateforme NetGalley de leur confiance.

Posté par ingridfasquelle à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 janvier 2019

COLLECTIF : 13 à table !

71YzgAgm0zL

COLLECTIF, 13 à table !
288 pages.
Editions Pocket (8 novembre 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Ils sont venus, ils sont tous là. Pour la 5e année consécutive, les éditions Pocket ont réuni de grandes plumes de la littérature française autour du recueil de nouvelles 13 à table ! Un bon moment de lecture en perspective doublé d’une bonne action : à chaque livre acheté, quatre repas sont distribués par les Restos du Cœur.

MON AVIS :

Pour la cinquième année consécutive, à l'initiative des éditions Pocket, les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont accepté d'écrire une nouvelle sur le thème de la fête. Vendu 5€, chaque livre permet aux Restos du Cœur de distribuer quatre repas. 

Humour, frissons, émotion... Chaque auteur a laissé libre cours à son imagination. Philippe Besson, Françoise Bourdin, Maxime Chattam, François d'Epenoux, le duo d’auteurs Eric Giacometti & Jacques Ravenne, Karine Giebel, Philippe Jaenada, Alexandra Lapierre, Agnès Martin-Lugand, Véronique Ovaldé, Romain Puértolas, Tatiana de Rosnay, Leïla Slimani et Alice Zeniter… Tous ont répondu à l'invitation des éditions Pocket pour ce projet entièrement bénévole au profit des Restos du Cœur, et ils se sont magnifiquement prêtés au jeu !

Vengeances, règlements de compte, retrouvailles inattendues, histoires tendres qui serrent le cœur ou nouvelles fantastiques à glacer les sangs, ces treize textes inédits ont tous leur particularité ! Ce sont des histoires savoureuses accompagnées d’une couverture qui l’est tout autant. Plantu succède ainsi à Sempé et livre une illustration colorée, tendre et réjouissante !

Mais au-delà du divertissement et des émotions que ce petit livre procure, le lecteur a également la satisfaction de pouvoir s'associer aux auteurs et de contribuer, avec eux, à une noble cause. Rappelons que l’association des Restos du Cœur, créée en 1985 par Coluche, a pour but « d’aider et d’apporter assistance bénévole aux personnes démunies, notamment dans le domaine alimentaire par l’accès à des repas gratuits et par la participation à leur insertion sociale et économique ». Depuis son lancement en 2014, l'opération «13 à table !» a permis aux Restos du Cœur de servir plus de 3,3 millions de repas supplémentaires aux plus démunis.

13 à table ! C'est surtout l'occasion, pour tous les amoureux des livres et de la littérature, de faire un beau geste de générosité et de solidarité. Cette année encore, alors que l'action des Restos du Cœur est plus que jamais une nécessité, faisons de notre mieux pour les aider ! N'oublions pas que pour chaque exemplaire acheté, ce sont quatre repas supplémentaires que les Restos du Cœur s'engagent à distribuer. Alors, faites passer le message ! Comme aurait dit Coluche, on compte sur vous !

Posté par ingridfasquelle à 15:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 décembre 2018

Diney COSTELOE : Les filles du bout du monde

51WbHvvLr1L

Diney COSTELOE, Les filles du bout du monde.
496 pages.
Editions City (3 janvier 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Rita et Rosie ont cinq et neuf ans dans l’Angleterre des années 50 quand leur mère, veuve de guerre, se remarie. Elle a retrouvé l’amour avec un homme qui se révèle violent et manipulateur. Un homme qui décrète qu’il n’y a pas de place dans sa maison pour les enfants d’un autre.

Les filles sont donc placées dans un orphelinat et envoyées en Australie, à des milliers de kilomètres de leur foyer. Seules au monde, perdues, elles sont brutalement séparées et adoptées par des familles autochtones. Ce qui ne signifie pas la fin de leur cauchemar.

La maltraitance, la souffrance et la peur rythment le quotidien de Rita et Rosie. Ces petites filles du bout du monde nourrissent l’espoir qu’un jour elles pourront se retrouver. Mais dans un monde déchiré par les blessures de la guerre, elles vont devoir se battre pour échapper à leur destin…

Les aventures de deux fillettes à la conquête de leur liberté.

MON AVIS :

Fille d'un éditeur londonien, Diney Costeloe écrit depuis toujours. Elle a publié de nombreux romans, des histoires de vies difficiles, mais pleines de promesses. Ses livres, notamment Les filles du bout du monde (publié chez City, en 2018), sont d'immenses succès.

La première de couverture promet un roman impossible à lâcher et c’est vrai ! Si vous aimez les histoires qui vous emportent et vous font tout oublier, vous ne pourrez que vous passionner pour ces Filles du bout du monde !

Ces deux fillettes seules au monde, perdues et brutalement séparées sont si attachantes, si courageuses et si déterminées à échapper à leur noir destin, que l’on n’a qu’une hâte : tourner toujours plus de pages pour savoir si leur horizon va enfin s’éclaircir ! Dans le chaos de l’immédiat après-guerre, entre l’Angleterre et la lointaine Australie, Rita et Rosie parviendront-elles à se retrouver ? Ensemble, pourront-elles échapper à la peur, la souffrance et la maltraitance et gagner enfin la liberté à laquelle elles aspirent ?

Avec Les filles du bout du monde, Diney Costeloe fait vibrer la corde sensible des lectrices et s’impose en véritable impératrice du roman d’évasion. Elle signe une saga, émouvante, pleine de suspense et de rebondissements, que les inconditionnelles de Jojo Moyes, Sarah Lark, Tamara McKinley, Kate Morton ou Leah Fleming vont adorer !

Posté par ingridfasquelle à 09:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 décembre 2018

Cecelia AHERN : L'année où je t'ai rencontré

719-54kvOfL

Cecelia AHERN, L'année où je t'ai rencontré.
413 pages.
Editions Milady (14 novembre 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Un de ses meilleurs romans… une histoire touchante qui montre tout ce qu’on peut apprendre des autres si on parvient à dépasser ses préjugés. » Irish Independent

Original et poignant, L’année où je t’ai rencontré vous fera rire, pleurer et vous donnera envie de célébrer la vie.

Jasmine aime deux choses : sa sœur, Heather, et son travail. Lorsqu’elle est licenciée, elle découvre qu’elle ne sait pas qui elle est réellement.

Matt aime deux choses : sa famille et l’alcool. Sans eux, il sombre.

Le chemin de ces deux personnages se croise le soir du réveillon du nouvel an. Ils ont du temps à ne savoir qu’en faire et se trouvent tous les deux à la croisée des chemins. Au fur et à mesure que l’année s’écoule, entre nuits étoilées et journées tranquilles, Jasmine et Matt nouent une amitié aussi surprenante qu’inattendue. Parfois, il faut savoir s’arrêter pour mieux se remettre en route.

« Magnifiquement écrit et profond. » Closer

MON AVIS :

Petit prodige irlandais de la littérature moderne, Cecelia Ahern a rencontré le succès dès son premier roman. Alors qu'elle n'avait que 21 ans,  P.S. : I love you la propulse en tête des ventes avant d'être adapté au cinéma avec Hilary Swank. Depuis, tous ses livres sont des best-sellers, traduits dans le monde entier.

L’année où je t’ai rencontré est une comédie romantique finalement assez prévisible, qui reste dans l'exacte lignée des romans de Cecelia Ahern. Cependant, l'écriture de l'auteure est suffisamment divertissante et visuelle pour se laisser prendre au jeu et s’intéresser à l’amitié surprenante que vont nouer Matt et Jasmine.

Les situations sont si bien décrites, si cocasses et improbables qu'on finit par oublier certains passages un peu larmoyants et ne retenir que l'humanité et le côté touchant des personnages ! C'est gentillet, plein de bons sentiments, mais pas désagréable à lire pour autant !

L’année où je t’ai rencontré est une comédie sentimentale pleine de tendresse et de bonne humeur qui montre tout ce que l’on peut apprendre des autres à condition de dépasser et/ou oublier ses préjugés. Une lecture divertissante pour se rappeler que l’ouverture d’esprit, la tolérance, l’acceptation de soi et des autres sont indispensables pour une vie plus riche, plus heureuse et épanouie.

Je remercie les éditions Milady et la plateforme NetGalley de leur confiance.

Posté par ingridfasquelle à 09:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


20 décembre 2018

Rosie BLAKE : Sur ma liste

71s-F9iFLOL

Rosie BLAKE, Sur ma liste.
317 pages.
Editions LJ/ J'ai Lu (7 novembre 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Subtil, émouvant, drôle et chaleureux. Le roman antidote à la morosité hivernale !

Depuis qu’elle a quitté son Danemark natal, Clara voyage là où l’envie la pousse. C’est ainsi qu’elle fait étape à Yulethorpe. Le petit village anglais est en plein émoi : on est à l’approche de Noël, et la boutique de jouets menace de fermer. Une catastrophe pour les habitants et les enfants… Touchée par le désarroi ambiant, Clara décide de redonner vie au magasin. Petit à petit, par la grâce de son art du bonheur à la danoise, elle transforme le quotidien des uns et des autres. C’en est trop pour Joe, le fils de la propriétaire de la boutique, financier londonien, radicalement différent de Clara, qui débarque à Yulethorpe avec l’idée de démasquer cette « aventurière » et de « remettre de l’ordre »…

MON AVIS :

Rosie Blake est anglaise. Elle a beaucoup écrit pour la presse féminine avant de se lancer dans l’écriture de sa première comédie romantique, How to get a (Love) Life. Ses livres pleins d’humour et de bienveillance ont conquis les lectrices. Sur ma liste est en cours de traduction dans huit pays.

C’est un roman chaleureux, émouvant, une comédie romantique tout à fait dans l’air du temps à lire de préférence bien douillettement sous votre plaid, pour patienter tranquillement jusqu’à Noël et se créer une ambiance hyggelig et magique !

Car, bien plus qu’un simple roman de divertissement, le roman de Rosie Blake évoque surtout les notions de confort, du vivre-ensemble et de bien-être profond de la tendance hygge. Grâce à l’histoire de Clara, vous découvrirez pourquoi les Danois sont les gens les plus heureux du monde et vous apprendrez vous aussi à appliquer les grands principes de cette philosophie de vie danoise.

Grâce à ce roman qui agit comme un parfait guide du savoir « vivre heureux », vous aurez envie de prendre soin de vous, de faire de votre appartement un cocon réconfortant, grâce à une déco apaisante et à un espace dégagé et apaisant. Vous aurez envie de lire des romans feel-good, de passer de bons moments entre amis autour d’un bon repas ou au coin du feu… Bref, de cultiver une bulle de bien-être qui vous aidera à passer un hiver cosy et à voir la vie en rose !

Véritable concentré de convivialité et de bienveillance, vous ne pourrez que fondre de plaisir pour cette comédie de Noël drôle et chaleureuse qui va vous faire aimer l’hiver ! Un cadeau de Noël idéal pour toutes celles et ceux qui ont besoin ou envie de se reconnecter à une vie plus simple et authentique !

Posté par ingridfasquelle à 21:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

17 décembre 2018

Emily ELGAR : Une présence dans la nuit

71ZDWR8j5jL

Emily ELGAR, Une présence dans la nuit.
392 pages.
Editions Belfond/Le Cercle (15 novembre 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Vie parfaite ou parfait mensonge ? Nouvelle venue sur la scène du suspense psychologique à l'anglaise, Emily Elgar livre un roman compulsif et émouvant, à recommander à tous les fans de Clare Mackintosh et de Fiona Barton.

Infirmière en soins intensifs, Alice Taylor le sait : séparer travail et sentiments est primordial dans son métier. Mais l'arrivée d'une nouvelle patiente fait bientôt chavirer cette ligne de conduite...

Fauchée par un automobiliste anonyme, Cassie Jensen est plongée dans un coma dont personne ne sait si elle sortira un jour. Mais alors que la famille de la jeune femme se précipite à son chevet, Alice s'interroge : pourquoi nul ne semble dévasté de chagrin ? Ignorent-ils tous la grossesse de Cassie ? Se pourrait-il qu'elle ait caché d'autres secrets à ses proches ?

De son lit, face à celui de Cassie, Frank aussi observe. Il sait que Cassie est en danger ; il connaît même l'identité du chauffard et son mobile. Pourtant, Frank ne peut rien révéler. Atteint du syndrome d'enfermement, cet homme est prisonnier de son propre corps, et seules ses paupières peuvent bouger... Mais parviendra-t-il à se faire comprendre d'Alice, avant qu'il ne soit trop tard ?

MON AVIS :

Diplômée en anthropologie sociale à l'université d'Édimbourg, Emily Elgar, trente-six ans, a un parcours varié : rédactrice de guides de voyage, conseillère pour les travailleuses du sexe à Londres, organisatrice de manifestations en faveur du développement durable... Une présence dans la nuit est son premier roman, très remarqué en Angleterre.

D’une étonnante acuité psychologique, le roman dessine des personnages à l’humanité poignante et fait exploser le vernis d’existences bien ordonnées. Dans cette intrigue compulsive et émouvante, il est impossible de démêler le vrai du faux. Jusqu’à la fin, le lecteur va devoir dénouer un tissu de mensonges savamment élaboré et mettre à jour une vérité terrible et inimaginable... C’est captivant de la première à la dernière page !

Si vous aimez le suspense haletant qui vous tient éveillé jusqu’à l’aube, vous aimerez le roman d’Emily Elgar ! A coup sûr, son twist final vous laissera bouche bée et pantelant d’émotion !

Je remercie les éditions Belfond et la plateforme NetGalley de leur confiance.

Posté par ingridfasquelle à 07:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

12 décembre 2018

Jenny COLGAN : Le Cupcake Café sous la neige

81hzdlxv-nL

Jenny COLGAN, Le Cupcake Café sous la neige.
470 pages.
Editions Prisma (11 octobre 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

De Londres à Manhattan, partez passer des fêtes gourmandes et enneigées à Londres grâce au dernier tome du Cupcake Café !

Depuis sa plus tendre enfance, Izzy a toujours raffolé des fêtes de Noël, quand Londres scintille de guirlandes colorées et que flotte dans l'air un doux parfum de gingembre et de cannelle...

Mais cette année, le Cupcake Café ne lui laisse guère le temps de flâner dans les rues enneigées de la capitale anglaise. A l'approche des fêtes, les commandes se multiplient !

Accaparée par ses gâteaux, Izzy tombe des nues quand son petit ami Austin lui apprend qu'il a décroché un poste à New York. Bien décidée à faire contre mauvaise fortune bon cœur, la jeune femme s'investit pleinement dans son travail et tente d'ignorer les milliers de kilomètres qui la séparent de l'homme qu'elle aime.

Pourtant, au fil des semaines, l'absence d'Austin pèse de plus en plus sur la pâtissière qui craint de voir son univers douillet et gourmand se fissurer. Izzy doit-elle renoncer au Cupcake Café et sauter dans un avion ? Ou au contraire rester à Londres et tenter d'oublier Austin ?

Une chose est sûre : armée de sa bonne humeur et de sa poche à douille, Izzy est prête à tout pour que la magie de Noël opère encore cette année !

MON AVIS :

Jenny Colgan est une romancière britannique auteure de nombreuses comédies romantiques, et d'autant de délicieuses recettes de cuisine. Après le succès phénoménal de sa série La Petite Boulangerie (plus de 200.000 exemplaires vendus), Le Cupcake Café sous la neige est le deuxième et dernier tome de sa série Rendez-vous au Cupcake Café, parue en janvier 2017 et comme pour ces précédents opus, il s’agit toujours d’un roman feel-good, réconfortant, qui véhicule de jolies valeurs d’entraide et de partage, sur fond de difficultés économiques.

Cette nouvelle histoire romantique attachante, drôle et pleine d’humour, surprendra aussi les lecteurs en quête d’émotion, par ses accents délicieusement mélancoliques.

Dans cette nouvelle saison au Cupcake Café, Jenny Colgan a, une fois de plus, donné pleinement la mesure de son talent ! Son intrigue est encore plus crédible que dans ses précédentes comédies romantiques. Grâce à une prose simple et délicate, elle illustre avec justesse les sentiments de ses personnages et parvient à faire ressentir leurs doutes, leurs craintes mais leurs joies ! D’évènements dramatiques en petits bonheurs partagés, on ne pourra que ressentir l’esprit de solidarité, la générosité et la chaleur humaine qui font tout le charme de ce nouveau roman ! Izzy et ses ami(e)s sont si soudé(e)s, si déterminé(e)s à concrétiser leurs rêves que cela donne envie de tout entreprendre pour aller au bout des siens !

Avec Le Cupcake Café sous la neige, Jenny Colgan signe un roman gourmand et revigorant, à la bonne humeur et à l’optimisme communicatifs. C’est un roman idéal à lire pour se détendre et se regonfler le moral avant les fêtes de fin d’année !

Posté par ingridfasquelle à 20:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

09 décembre 2018

Debbie MACOMBER : La surprise de Noël

81gpP6I1SxL

Debbie MACOMBER, La surprise de Noël.
256 pages.
Editions Diva/Charleston (13 novembre 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Noël... la neige, les illuminations, les chocolats chauds au coin du feu... une invitation à l'amour ? Pas pour Merry.

En ce moment, c'est même le cadet de ses soucis. Entre une famille très (trop ?) présente, les préparations de cette fête qu'elle adore et un patron exigeant (autoritaire ?), elle n'a pas le temps de chercher l'âme sœur.

Alors, quand sa mère et son frère lui créent un profil sur un site de rencontre, c'en est trop : elle entre dans une colère folle ! Sauf que, malgré elle, Merry se laisse très vite prendre au jeu. Surtout quand elle fait la connaissance d'un charmant inconnu, un homme qui partage ses goûts et centres d'intérêt, bref : l'homme idéal... Jusqu'au moment où elle accepte de le rencontrer. Car son âme sœur virtuelle est la dernière personne à laquelle elle s'attendait !

MON AVIS :

Avec plus de 200 millions de livres vendus, traduits dans 23 langues, Debbie Macomber est l'une des romancières les plus populaires au monde avec Nora Roberts et Danielle Steel. Elle a reçu de nombreux prix, dont le prestigieux RITA et le RT Book Reviews Awards. Elle est l'auteure de plusieurs titres aux éditions Charleston et Diva Romance.

La surprise de Noël est un roman chaleureux et touchant, une histoire d’amour tout à fait dans l’air du temps, à lire bien douillettement sous sa couette, pour patienter tranquillement jusqu’à Noël et se mettre dans l’ambiance magique des fêtes de fin d’année !

En dépit d’une trame prévisible et un dénouement heureux qu'on sent venir de loin, on se laisse facilement porter par le charme de cette histoire bienveillante et généreuse ! Cette romance façon Coup de foudre à Manhattan est un joli conte de Noël entre deux personnages que tout oppose, une comédie moderne et rafraîchissante où l’émotion et l’esprit de Noël sont constamment et habilement mêlés.

« Noël, c’est un état d’âme. C’est être ouvert et sincère, c’est faire preuve de générosité et de gentillesse envers les moins fortunés que soi, c’est couvrir d’amour ceux qu’on chérit. »

C’est si bien mené, si pétillant et malicieux, que cette Surprise de Noël risque fort de vous faire tout oublier ! Qu'importent alors la grisaille et la morosité de cette fin d’année mouvementée, les quiproquos sont si amusants que rien n'aura plus d'importance que cette petite lecture feel-good dont vous ressortirez le sourire aux lèvres et le cœur léger !

Les fans de Debbie Macomber ne seront pas déçus !

Posté par ingridfasquelle à 17:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

07 décembre 2018

Clarisse SABARD : La vie est belle et drôle à la fois

91c7fpWzboL

Clarisse SABARD, La vie est belle et drôle à la fois.
304 pages.
Editions Charleston (16 octobre 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Il me reste quelques rêves à réaliser et le moment est venu de m'y atteler. Je vous aime très fort. À très bientôt ! Maman. »

Léna n'en revient pas. Comment sa mère, qui l'a convoquée pour passer Noël dans la maison de son enfance, a-t-elle pu disparaître en ne lui laissant que ce message sibyllin ? La voilà donc coincée dans le petit village de Vallenot au coeur des Alpes de Haute-Provence et condamnée à passer la fête qu'elle hait plus que tout, entourée de sa famille pour le moins... haute en couleur ! Mais les fêtes de famille ont le don de faire rejaillir les secrets enfouis. Les douloureux, ceux qu'on voudrait oublier, mais aussi ceux qui permettent d'avancer...

« Laissez-vous happer par la merveilleuse plume de Clarisse Sabard et ensorceler par des personnages des plus attachants. » Manon, du blog Vibration Littéraire.

MON AVIS :

Clarisse Sabard est née en 1984 dans une petite ville située en plein coeur du Berry. Après un bac littéraire, elle s'oriente vers le commerce. Un AVC la rattrape et elle décide de réaliser enfin son rêve : écrire. Passionnée de littérature et de voyages, elle vit aujourd'hui à Nice et se consacre à l'écriture. Son premier roman, Les Lettres de Rose, a reçu le Prix du Livre Romantique 2016, et connaît un beau succès (plus de 20.000 exemplaires vendus). Elle est également l'auteure de La Plage de la mariée et du Jardin de l'oubli parus aux éditions Charleston.

Avec son quatrième opus, l’auteure, dont le talent de conteuse n’est désormais plus à faire, n’a pas hésité à se renouveler en signant une comédie familiale à la fois tendre et pétillante que l’on risque fort de voir sous beaucoup de sapins cette année ! La vie est belle et drôle à la fois est LA comédie de Noël à lire cette année !

Evitant mièvrerie et clichés, slalomant avec grâce sur les pentes d’un genre particulièrement glissant, Clarisse Sabard a réussi à créer des personnages humains et attachants, auxquels il est très facile de s’identifier. D’ailleurs, ce sont eux qui font tout l’intérêt de ce petit roman frais et léger, à moins que ce ne soit plutôt l’humour mordant de l’auteure et son sens unique de la répartie dont elle ponctue délicieusement son récit. Les échanges de ses personnages font à chaque fois mouche, on sourit souvent et on rit même grassement des bons mots et des joutes verbales des uns et des autres.

Comme dans les précédents romans de l’auteure, les secrets de famille sont toujours au rendez-vous, Clarisse Sabard s’y entend pour entretenir le suspense et nimber son intrigue d’une jolie touche de mystère ! Il est impossible de lâcher son roman une fois commencé !

Alors, munissez-vous d’un bon gros plaid douillet, d’une tasse de votre thé préféré ou, pourquoi pas, de quelque chose d’un petit peu plus corsé – l’auteure donne la recette d’un alléchant lait de poule en fin d’ouvrage 😉 – et c’est parti pour une pause cocooning qui vous fera tout oublier !

Je remercie les éditions Charleston de leur confiance toujours renouvelée.

Posté par ingridfasquelle à 16:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,