71QebAsoBfL

Maud MIHAMI, Les dix voeux d'Alfréd.
256 pages.
Editions NiL (3 mai 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Une fantaisie truculente, picaresque et touchante au coeur du bocage breton. Mieux vaut lire ce livre que celui d'à côté, il est plus drôle ! » Erik Fitoussi, libraire.

1970, Le Camboudin, petit village breton. Alfréd, neuf ans, a un prénom dont l'accent aigu lui déplaît, une mère qui picole trop et un grand-père qui tient à lui comme à la prunelle de ses yeux. Il adore traîner au bistrot avec ses copains, une joyeuse bande de vieux qui lui apprennent la vie. Avec l'aide de son Vénérable Papi, il va décider de passer le cap de ses dix ans en établissant une liste de vœux à réaliser avant le grand jour. Rencontrer un vrai cow-boy, boire de la trouspignôle ou encore conduire un tracteur marqueront le début d'une série d'aventures aussi rocambolesques que réjouissantes. De vœux gâchés en moments de pure félicité, il va vivre l'année la plus incroyable de sa vie.

Maude Mihami nous offre avec Les dix vœux d'Alfréd un premier roman d'une grande drôlerie qui pose un regard tendre sur le monde de l'enfance.

MON AVIS :

Maude Mihami, Bretonne de son état, a été libraire en Allemagne et à Paris. Elle vit aujourd'hui à Lyon. Les dix vœux d’Alfréd, son premier roman disponible depuis le 3 mai dernier, inaugure la nouvelle charte graphique des éditions NiL. C’est un court roman, une fantaisie truculente et touchante qui pose un regard tendre sur le monde de l’enfance.

On y fait la connaissance d’Alfréd, un petit garçon de dix ans, de son « vénérable » grand-père qui tient à lui comme à la prunelle de ses yeux et de toute une troupe de vieux plus ou moins débonnaires qui se sont liés d’amitié avec lui. À l’occasion de son dixième anniversaire, Alfréd décide d’établir une liste de dix vœux qui lui permettront de poser les jalons de sa prochaine décennie : rencontrer un authentique cow-boy, aller voir la mer pour de vrai, adopter un chien ne constitueront que le début d’une série d’aventures rocambolesques et réjouissantes…

Grâce à sa bonne humeur communicative, le roman de Maude Mihami vous laissera sans aucun doute des étoiles au fond des yeux et le sourire aux lèvres. Frais, léger et émouvant, c’est également un roman dont la dimension sociétale ne manquera pas d’attendrir et de faire réfléchir les lecteurs. Maud Mihami y aborde des sujets tels que la vieillesse, la solitude, la perte de mémoire et d’autonomie et invite à réfléchir aux liens intergénérationnels ainsi qu’aux rapports que nous entretenons avec nos aînés. La façon dont elle décrit le troisième, voire le quatrième âge est toujours optimiste et positif.

« L’âge, c’est comme le fromage : plus c’est vieux, meilleur c’est ! »

Si la liste de vœux d’Alfréd est l’occasion pour le lecteur d’assister à des scènes toutes plus hilarantes les unes que les autres, Maud Mihami convoque également nos souvenirs et vient chatouiller notre âme d’enfant. À travers Alfréd, ce petit garçon sensible, optimiste et rêveur, qui ne comprend pas toujours tout du monde des adultes, il y a aussi un petit morceau de chacun de nous. Ses réflexions, ses aventures font remonter quantité de souvenirs d’enfance et rejaillir ces petites joies toutes simples, remisées bien loin dans les mémoires : les vacances chez les grands-parents, les édredons moelleux et les antiques matelas de laine, les petits déjeuners rustiques, le pâté, les tranches de saucisson et les premières bolées de cidre… Tout y est ! C’est vraiment plein d’émotion et de nostalgie !

L'histoire aurait presque pu paraître trop farfelue, mais on s'y laisse emporter sans difficulté dès les premières pages tant on sent que l'auteur a pris plaisir à l'écrire ! Ses personnages, formidablement bien campés, authentiques et vivants, ainsi que l’écriture, à la fois drôle et touchante, contribuent à faire de ce premier roman une comédie de mœurs grand public sans faute et bien ficelée. C’est parfait pour un moment de détente et de franche rigolade.

Je remercie les éditions Nil et la plateforme NetGalley de leur confiance.