91xyxOmf8EL

Martha HALL KELLY, Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux.
576 pages.
Editions Charleston (9 janvier 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Inspirée par des faits réels, Martha Hall Kelly a tissé l'histoire de trois femmes durant la Seconde Guerre mondiale, une histoire qui montre le courage, la lâcheté et la cruauté de ces années. Cette part de l'Histoire et de l'histoire des femmes ne doit jamais être oubliée. » Lisa See, auteure de Filles de Shanghai.

« Un roman qui met en lumière les souffrances de ces femmes, et de tant d'autres. J'ai été émue aux larmes. » San Francisco Book Review.

À New York, Caroline Ferriday travaille au consulat français. Mais lorsque les armées hitlériennes envahissent la Pologne en septembre 1939, c'est tout son quotidien qui va être bouleversé.

De l'autre côté de l'océan, Kasia Kuzmerick, une adolescente polonaise, renonce à son enfance pour rejoindre la Résistance. Mais la moindre erreur peut être fatale.

Quant à l'ambitieuse Herta Oberheuser, médecin allemand, la proposition que lui fait le gouvernement SS va lui permettre de montrer enfin toutes ses capacités. Mais une fois embauchée, elle va se retrouver sous la domination des hommes...

Les vies de ces trois femmes seront liées à jamais lorsque Kasia est envoyée à Ravensbrück, le tristement célèbre camp de concentration pour femmes. À travers les continents, de New York à Paris, de l'Allemagne à la Pologne, Caroline et Kasia vont tout tenter pour que l'Histoire n'oublie jamais les atrocités commises.

Un premier roman remarquable sur le pouvoir méconnu des femmes à changer l'Histoire à travers la quête de l'amour, de la liberté et des deuxièmes chances.

MON AVIS :

Martha Hall Kelly était rédactrice publicitaire avant de devenir romancière. Après une formation de journaliste, elle a passé la plus grande partie de sa vie professionnelle à écrire, rédigeant surtout des campagnes publicitaires pour la télévision et la presse pour les plus grandes agences de publicité. Née en Nouvelle-Angleterre, Martha Hall Kelly vit actuellement à Atlanta, en Géorgie. Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux est son premier roman.

Comparé à Elle s’appelait Sarah de Tatiana de Rosnay, ce roman historique saisissant, inspiré de faits réels, est devenu un best-seller du New York Times dès sa parution. Avec une note record de 4,3 sur Goodreads, on peut véritablement parler d'un phénomène Martha Hall Kelly. Inutile donc de rédiger une énième chronique dithyrambique de ce roman poignant, appelé à devenir un incontournable de la littérature contemporaine.

On retiendra seulement l'émotion, la honte et le dégoût qui submergent le lecteur au fil des pages. En racontant les horreurs auxquelles ont été soumises quatre-vingt-six femmes du camp de Ravensbrück, tristement célèbre pour ses expérimentations médicales, Martha Hall Kelly dévoile un des épisodes les plus douloureux et cruels de la Seconde Guerre mondiale. À travers les continents, de New York à Paris, de l’Allemagne nazie à la Pologne communiste, l’auteure, forte d’une solide documentation, va tout tenter pour que l’Histoire n’oublie jamais les atrocités qui ont été commises sur ces détenues. L’hommage qu’elle leur rend est tout simplement bouleversant !

Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux est un roman choc mais indispensable qui rend enfin justice à ces survivantes trop longtemps ignorées et demeurées sans aucun soutien après avoir vécu dans d’indicibles souffrances. Malgré l’horreur et la cruauté qui transpirent de chaque chapitre, c’est un roman percutant, impossible à lâcher, qui se lit la gorge nouée d'émotion et les yeux embués de larmes.

Je remercie les éditions Charleston de leur confiance.