41ZvykBr17L

Agatha CHRISTIE, Le crime de l'Orient Express.
240 pages.
Editions Le Livre de Poche (22 novembre 2017).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Par le plus grand des hasards, Hercule Poirot se trouve dans la voiture de l’Orient-Express – ce train de luxe qui traverse l’Europe – où un crime féroce a été commis.

Une des plus difficiles et des plus délicates enquêtes commence pour le fameux détective belge.

Autour de ce cadavre, trop de suspects, trop d’alibis.

MON AVIS :

Agatha Christie, l’une des gloires du roman policier britannique, est née d’un père américain et d’une mère anglaise. Elle a inventé, dit-on, son premier « mystère » en 1920 pour éprouver la perspicacité de sa sœur, grande lectrice de romans policiers. À sa mort, en 1976, Agatha Christie laisse plus de cent romans et pièces de théâtre, ce qui représente trois cent millions d’exemplaires en cent langues différentes, sans compter quelques histoires sentimentales publiées sous pseudonyme. Le crime de l’Orient Express est sans aucun doute l’un des romans les plus connus d’Agatha Christie.

C’est par le plus grand des hasards qu’Hercule Poirot se trouve à bord de l’Orient-Express, ce train de luxe qui traverse l’Europe. Alors qu’il est bloqué par la neige au cœur de la Yougoslavie, on découvre, dans l’une des voitures, le corps d’un Américain sauvagement assassiné à coups de couteau. Le meurtrier se cache forcément parmi les voyageurs… Mais qui, de la princesse russe, de l’Américaine fantasque, de ce couple de Hongrois distingués, de ce colonel de retour des Indes ou même du propre secrétaire de la victime, a bien pu commettre pareil crime ? Seule une très savante mise en scène permettra à Hercule Poirot de résoudre cette affaire qui sera, sans nul doute, l’une des plus difficiles et des plus délicates de sa carrière…

Comme d’habitude, le lecteur devra faire fonctionner ses méninges à plein régime pour mener à bien l’enquête complexe imaginée par la très hégémonique « reine du crime ». Car une fois de plus, c’est bel et bien Agatha Christie qui mène la danse ! Elle multiplie les indices, les rebondissements et instille si bien le doute dans l’esprit du lecteur qu’à force de soupçons, celui-ci finit par se perdre en conjectures !

« Ne vous ai-je pas entendu dire bien souvent que pour résoudre une énigme, il suffit de s’allonger dans son fauteuil et de réfléchir ? Faites-le. Interrogez les passagers du train, allez voir le corps, étudiez les indices que vous pourriez trouver, et alors… Eh bien, je crois en vous ! Je sais que vous ne vous vantez pas bêtement. Allongez-vous et réfléchissez. Utilisez, comme je vous l’ai si souvent entendu dire, les petites cellules grises de votre intelligence. Et vous trouverez. »

Suivez donc les conseils d’Agatha et peut-être qu’à force d’expérience et de déduction, vous parviendrez à égaler le génie de son célèbre détective belge… Peut-être !

Dans ce passionnant huis-clos, Agatha Christie montre une fois de plus l’immense étendue de son talent et de son sens de l’intrigue. Le crime de l’Orient Express est une enquête pleine de mystères dont le dénouement surprendra plus d’un lecteur !

Je remercie les éditions Le Livre de Poche et la plateforme NetGalley de leur confiance.