couv33621051

Catherine McKENZIE, Les nouveaux voisins.
425 pages.
Editions Michel Lafon (11 janvier 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Julie Prentice, son mari Daniel et leurs jumeaux de six ans emménagent à Cincinnati pour échapper à une femme qui a harcelé Julie après la parution de son roman Le Jeu de l'assassin, devenu un best-seller. Un charmant quartier résidentiel semble l'endroit parfait pour un nouveau départ.

Mais la présidente de l'association du quartier ne leur rend pas la tâche facile. À grand renfort d'e-mails et de lettres sur les règles de bonne conduite à suivre, elle régit la vie de tous et oppresse Julie qui doit faire face à la curiosité du voisinage.

Lorsqu'elle reçoit des menaces, Julie prend peur : sont-elles le fait de sa harceleuse ou de voisins malveillants ? Alors que la tension monte, les ennemis se révèlent et le calme apparent d'une rue sans histoires se transforme en cauchemar.

MON AVIS :

Catherine McKenzie est née et a grandi à Montréal, où elle est avocate et écrit pour le Huffington Post. Ses précédents romans ont tous été des best-sellers internationaux.

Dans ce roman noir à la tension implacable, l’auteure brosse le portrait d’une petite communauté en pleine crise morale. Elle y allie suspense et émotion jusqu’à la dernière page. Dans l’univers clos de ce quartier résidentiel calme et sans histoires, les jolies façades dissimulent des secrets et des mensonges dont certains pourraient bien être dévastateurs.

Que s’est-il donc passé à Mount Adams ? S’agit-il d’un meurtre ou d’un regrettable et tragique accident ? Qui en est donc le responsable ? Renvoyant le lecteur aux failles que chacun dissimule sous la couche du vernis social, Catherine McKenzie explore la question de la responsabilité, de la culpabilité et de la lâcheté. Faut-il avouer ses fautes au risque de voir basculer sa vie et de faire souffrir ceux que l'on aime ? La réponse est loin d’être évidente...

Catherine McKenzie signe un très bon roman psychologique dont l’issue dramatique va crescendo. Dans la même veine que Le secret du mari ou Petits secrets et grands mensonges, Les nouveaux voisins est un livre intense et bouleversant qui, derrière les belles apparences, révèle avec une formidable lucidité les dessous beaucoup moins reluisants d’une petite communauté en proie aux tourments et à la confusion... Un roman au charme vénéneux qu’on ne peut s’empêcher de dévorer !

Je remercie les éditions Michel Lafon et la plateforme NetGalley de leur confiance.