91FhXTpXraL

Guillaume MUSSO, La jeune fille et la nuit.
440 pages.
Editions Calmann-Levy (24 avril 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Un campus prestigieux figé sous la neige.

Trois amis liés par un secret tragique.

Une jeune fille emportée par la nuit.

Côte d’Azur - Hiver 1992. Une nuit glaciale, alors que le campus de son lycée est paralysé par une tempête de neige, Vinca Rockwell, 19 ans, l’une des plus brillantes élèves de classes prépas, s’enfuit avec son professeur de philo avec qui elle entretenait une relation secrète. Pour la jeune fille, « l’amour est tout ou il n’est rien ».

Personne ne la reverra jamais.

Côte d’Azur - Printemps 2017. Autrefois inséparables, Fanny, Thomas et Maxime – les meilleurs amis de Vinca – ne se sont plus parlé depuis la fin de leurs études. Ils se retrouvent lors d’une réunion d’anciens élèves. Vingt-cinq ans plus tôt, dans des circonstances terribles, ils ont tous les trois commis un meurtre et emmuré le cadavre dans le gymnase du lycée. Celui que l’on doit entièrement détruire aujourd’hui pour construire un autre bâtiment.

Dès lors, plus rien ne s’oppose à ce qu’éclate la vérité.

Dérangeante
Douloureuse
Démoniaque…

MON AVIS :

De Guillaume Musso, j’avais lu, il y a plusieurs années déjà, Je reviens te chercher, un roman très prometteur, qui tenait à la fois du polar existentiel et de l’histoire d’amour surnaturelle. Si le thème de ce roman m’avait d’emblée emballée - l’idée de pouvoir jouer avec la course du temps et de modifier la trajectoire du destin m’a toujours fascinée – je n’avais pas été complètement séduite par la façon dont l’auteur avait exploité ces thèmes et avais fini par laisser ses nombreux autres best-sellers prendre la poussière sur les rayons de ma bibliothèque.

Puis, les commentaires unanimes de la presse et les avis élogieux des lecteurs à propos de La jeune fille et la nuit, publié en avril dernier, ont titillé ma curiosité. Je cherchais justement un roman addictif, à lire sous mon parasol, une intrigue policière qui me tienne en haleine sans pour autant faire couler trop d’hémoglobine, je dois avouer que ce roman ne m’a pas déçue.

Guillaume Musso signe un « cold case » redoutable, un « campus novel » haletant, digne des meilleurs auteurs de thrillers américains. L’intrigue est efficace, maîtrisée de bout en bout et truffée de rebondissements qui instillent le doute dans l’esprit du lecteur et jouent avec ses nerfs jusque dans les dernières pages. En dire davantage serait criminel mais soyez certains, vous serez happés par la sombre balade de cette jeune fille mystérieusement emportée par la nuit et forcément surpris par le sort que l’auteur réserve à ses personnages !

La jeune fille et la nuit est un thriller terriblement efficace, tant par sa construction que par la profondeur et la finesse psychologique des personnages que Guillaume Musso met en scène. Vous n’en ferez qu’une bouchée !