719prBIMnNL

Virginie GRIMALDI, Le premier jour du reste de ma vie.
330 pages.
Editions Le Livre de Poche (4 mai 2016).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : décoration de l’appartement, gâteaux, invités… Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin.

Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière pour faire le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde.

MON AVIS :

Virginie Grimaldi passe son temps à écrire : de la liste des courses au roman, en passant par son blog qui connaît un beau succès, aucun genre ne lui résiste. Lauréate du prix E-crire Auféminin 2014, elle signe là son premier roman publié.

Comédie tendre et savoureuse sur la reconquête du bonheur, de l’amour et de l’amitié, le roman de Virginie Grimaldi parlera à toutes les lectrices ! Qui n’a pas rêvé un jour de tout quitter pour tout recommencer ? C’est ce que vont faire Marie, Anne et Camille, qui, malgré leurs différences, vont se rencontrer, se lier d’amitié et vivre un tour du monde qui leur permettra de se retrouver et de se reconnecter à leur moi profond.

« Ces deux femmes sur son chemin, toutes deux tellement différentes, ce n’est pas certainement pas pour rien. Elles sont comme elle, à la croisée des chemins, à l’un de ces instants où la direction va déterminer le reste de leur existence. Ensemble, elles ne seront pas plus lucides, sans doute pas plus fortes. Mais, au moins, elles ne seront pas seules. »

Trompées, déçues, lassées de leur vie plan-plan et de leur quotidien sans saveur, Marie, Anne et Camille décident de donner un nouveau tournant à leur vie et embarquent pour une croisière autour du monde. Pendant leur périple, qui est autant un voyage au bout du monde qu’une aventure de découverte de soi ponctuée d’expériences qui vont changer radicalement la vision de leur vie, Marie, Anne et Camille seront amenées à reconsidérer leurs habitudes, à cohabiter avec d’autres naufragés de la vie et à se dépouiller de leur solitude. Elles feront des rencontres déterminantes et comprendront qu’elles ont tout à (re)construire.

Vaincre ses démons, apprivoiser ses peurs, reconstruire son avenir quel que soit son âge, c’est le message que Virginie Grimaldi tente de faire passer dans ce roman à la fois frais et touchant. Ses personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires, sont tous à la croisée des chemins. Leurs questions, leurs interrogations, leurs doutes pourraient fort bien être les nôtres et c’est précisément ce qui les rend si humains et si attachants.

Touchant et limpide de vérités, Le premier jour du reste de ma vie propose une réflexion sur le temps qui s’enfuit, l’urgence de vivre et de réaliser ses rêves. Tendre, drôle et éclairant, c’est un roman « catalyseur » qui permettra peut-être à certaines lectrices de bouleverser leurs habitudes et de concrétiser leurs envies !

« Elle avançait sur un chemin dont elle connaissait chaque brin d’herbe, chaque caillou, la destination ; elle le quitte pour un autre, sauvage et inconnu. Elle trébuchera sans doute, glissera parfois, tombera dans des pièges, certainement. Visibilité zéro. L’année à venir s’annonce mystérieuse, excitante, angoissante. Elle l’aborde joyeuse, forte et pleine d’espoir. Et un peu pompette, aussi. »

En tout cas, c’est une lecture pétillante, positive et pleine d’énergie qui incite à ouvrir son cœur à l’essentiel et invite à prendre la vie du bon côté. De quoi fêter la nouvelle année avec de jolies bulles d’optimisme et la certitude que le meilleur est à venir ! Merci Virginie ! :)