91fUANd3KcL

M.C. BEATON, Agatha Raisin enquête, tome 7 : A la claire fontaine.
288 pages.
Editions Albin Michel (2 novembre 2017).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Ancombe, paisible petit village, possède une source d'eau douce réputée pour ses bienfaits. Mais l'arrivée d'une société qui veut l'exploiter échauffe les esprits et divise les habitants : s'enrichir ou renoncer à la paix ? Lorsque Robert Struthers, le président du conseil municipal, est retrouvé assassiné, l'affaire prend une sale tournure. Pour y voir plus clair, Agatha Raisin décide d'aller à la source et se fait embaucher par la société...

MON AVIS :

Née en 1936 à Glasgow, M.C. Beaton, après avoir été libraire puis critique de théâtre, journaliste et éditrice, a finalement pris la plume pour devenir un auteur à succès figurant en 2011 et 2012 en troisième position des auteurs les plus lus de Grande Bretagne. Elle est notamment l'auteur de de deux séries de romans policiers à succès, la saga des Hamish MacBeth et la série des Agatha Raisin qui a récemment fait l’objet d’une adaptation TV.

Si les premiers tomes de la série m’avaient complètement séduite par leur humour british et le charme bucolique et pittoresque de la campagne anglaise, le sixième opus m’avait laissé un avis très mitigé ! Dans Vacances tous risques, c’était une Agatha en pleine déconfiture sentimentale que l’on retrouvait à Chypre, où elle comptait bien reconquérir l’élu de son cœur ! Ce jeu du chat et de la souris répétitif et épuisant, dans lequel le duo formé par Agatha et James avait perdu, hélas, beaucoup de sa fraîcheur, m’avait complètement découragée de poursuivre avec le septième tome de la série, À la claire fontaine, paru en novembre dernier.

Fort heureusement, c’est une Agatha en pleine forme qui revient dans cette nouvelle enquête ! Et mieux encore, celle-ci se déroule à Carsely, comme si l’auteure avait compris que le changement de décor, supposé apporter un peu d’exotisme, n’avait servi à rien ! Enfin, l’héritière de Miss Marple version rock a retrouvé ses manières impertinentes et l’humour caustique qui la rendent si irrésistible ! Enfin, on retrouve l’esprit de comédie policière qui m’avaient tant plu dans les quatre premiers volets de la série !

Certes, Agatha va bien entendu être mêlée à un nouveau meurtre, tenter d’élucider l’affaire et se retrouver en mauvaise posture. De ce côté-là, rien de bien neuf, sauf que l’intrigue ne repose uniquement plus sur des quiproquos et des situations grivoises comme c’était le cas dans Vacances tous risques. Il y a bien sûr quelques scènes de beuveries et de coucherie ici et là, Agatha ne serait décidément plus la même sans ses mœurs de cougar mais cette fois M.C. Beaton semble avoir mieux dosé ses effets ! Les personnages (y compris Agatha) y sont mieux brossés, tous plus vachards, malveillants, cruels et vindicatifs les uns que les autres, ce qui n’est vraiment pas pour me déplaire ! J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre les méthodes d’investigation peu commune d’Agatha pour venir à bout de ce crime odieux !

En définitive, cette nouvelle enquête 100% british m’a paru bien plus réussie et distrayante que la précédente ! On peut même dire qu’elle m’a réconciliée avec la série ! Sans aucun doute, Agatha n’a pas encore fini de faire parler d’elle !