71vu5J1eE2L

Marie de PALET, Amandine.
296 pages.
Editions de Borée (7 mars 2019).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Jean a disparu depuis trop longtemps. Il est sûrement tombé au champ d'honneur à Verdun. C'est du moins ce que pense son épouse, Amandine. En attendant des jours meilleurs, elle se réfugie avec son fils chez sa belle-mère qui la déteste. Amandine n'a qu'un rêve: partir dans le Sud de la France dès que l'État lui accordera une pension. Jusqu'à ce qu'elle reçoive une lettre anonyme prétendant que jean est bien vivant...

MON AVIS :

La notoriété de Marie de Palet s’est développée à l’heure de la retraite, lorsqu’elle a abandonné son stylo rouge d’institutrice pour sa plume d’écrivain. Lozérienne de racines et de cœur, elle met en scène sa province d’origine dans ses livres, dans lesquels elle dévoile sa connaissance intime du monde paysan d’autrefois.

Avec Amandine, l’auteure signe un roman de terroir bouleversant sur la fragilité de l’amour et des vies que la guerre a brisées.

L’histoire est simple, fluide, très agréable à lire et les personnages attachants et bien cernés. Chacun est confronté à des épreuves et des difficultés : qui de surmonter un deuil, de renoncer à un amour impossible, de vivre avec un sentiment d’abandon ou d’alléger tout simplement le poids que les ans et le dur labeur a fait peser sur ses épaules…

Quand bien même le chemin pour retrouver le bonheur est parfois bien tortueux, Marie de Palet y emmène ses personnages avec justesse et beaucoup de sensibilité.

Amandine est un roman généreux et intemporel, une histoire universelle dans laquelle chaque lecteur pourra se retrouver !