81FQ4Ty6t+L

Brigitte VAREL, Le secret des pierres.
496 pages.
Editions Calmann-Lévy (5 septembre 2012).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

La puissance et le danger de la magie résident dans ceux qui croient en elle…

Début du XXe siècle, au pied du massif de la Chartreuse. Depuis des temps immémoriaux, une lignée de femmes se transmet des dons spéciaux qui sont exacerbés lorsque leur prénom commence par la lettre « M ». 

Ainsi en est-il de Marie, une ravaudeuse, qui est initiée à la sorcellerie par sa grand-mère. Lorsque celle-ci est assassinée, Marie utilise ses pouvoirs pour la première fois en faisant périr le meurtrier sous les sabots d’un cheval. Mais une lettre, cachée dans la reliure d’un vieux grimoire, lui apprend que le don est une malédiction. Effrayée, elle prénomme sa fille Jeanne. 

Contrainte de cohabiter dans la ferme familiale avec sa belle-soeur, Marie comprend que celle-ci par jalousie a fait, contre elle, appel à un envoûteur. Dans la guerre secrète qui s’engage entre les deux femmes, tous les coups sont permis. Quand Jeanne meurt en couches, Marie choisit le prénom du nouveau-né. Malgré la malédiction, l’enfant s’appellera Mathilde…

MON AVIS :

L’auteur d’Une vérité de trop et des Yeux de Manon nous entraîne dans les campagnes du rude pays de la Chartreuse pour une fabuleuse saga, aux côtés de plusieurs générations de femmes que leurs pouvoirs exceptionnels exposent à toutes les tentations. Grâce à cette saga aux rebondissements palpitants, Brigitte Varel s’applique surtout à dénoncer les ravages des secrets de famille, des mensonges et des non-dits. 

« Les dernières heures passées à la Grangette furent la preuve que l’être humain est fort et solide, du moins de l’extérieur, comme ces grands arbres que rien n’abat dans la forêt, sauf la foudre. Le drame qui s’était opéré sous leur nez les avait anéantis. La colère et la fureur atténuèrent au début une part de leur douleur, avant que la compréhension des faits les noie dans l’hébétude. »

Ce roman déchirant fera à coup sûr frissonner et palpiter le cœur de toutes les lectrices qui croient en la puissance et au danger de la magie, tant les vengeances et les coups bas sont au rendez-vous de ce roman à la croisée des genres. Mais que les autres lectrices plus terre-à-terre ou rationnelles se rassurent, elles se régaleront à coup sûr des beaux portraits de femme et des combats qu’elles auront eu à mener pour se faire une place dans une société dominée de tout temps par les hommes. Car au-delà du thème à la mode qu’est la magie, Brigitte Varel signe assurément une saga prenante et bien écrite, qui ne laissera aucune lectrice indifférente.

Le secret des pierres est un roman au suspense ingénieux et captivant, qui mêle habilement et subtilement les époques et les croyances pour un résultat qui défie vraiment les lois du genre ! Une lecture idéale pour se détendre et oublier les premiers jours gris de l’automne !