61SUl05OGAL

Mathieu MENEGAUX, Est-ce ainsi que les hommes jugent ?
240 pages.
Editions Points (9 mai 2019).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Alors que Gustavo est à l'aube d'une journée déterminante pour sa carrière, la police fait irruption à son domicile. Placé en garde à vue pour homicide volontaire, questionné, bousculé, Gustavo s'effondre. Son épouse Sophie s'acharne à tenter de démontrer son innocence.

Mais comment rétablir la justice dans une société où les réseaux sociaux et le tribunal de l'opinion font désormais la loi ?

Mathieu Menegaux est né en 1967. Son premier roman, Je me suis tue, a reçu 5 prix littéraires et son deuxième roman, Un fils parfait, a été adapté pour la télévision. Ils sont disponibles chez Points.

« Un engrenage fatal » Hubert Artus – Lire

MON AVIS :

Mathieu Menegaux, dont j’ai lu et aimé les précédents romans pour leur écriture tendue, signe avec Est-ce ainsi que les hommes jugent ? un roman engagé, rythmé et incroyablement percutant dans lequel il n’hésite pas à faire le procès des dérives de la vindicte populaire.

« La télévision et les réseaux sociaux vont réussir là où ils ont échoué ; faire condamner un innocent. »

Habilement mené, aussi troublant que captivant, ce roman glaçant à la mécanique implacable vous happe dès les premières lignes et se lit d’une traite. Mathieu Menegaux y sonde un nouvelle fois les méandres de la justice, dénonce ses dysfonctionnements et montre comment un individu lambda peut, en un instant, se retrouver aspiré dans une spirale infernale qui va pulvériser sa vie et inexorablement détruire sa réputation… Le lecteur assiste, complètement impuissant, à un lynchage de masse, gratuit et infondé, qui fait vraiment froid dans le dos ! C’est terrifiant !

« Son avenir n'est plus qu'une suite d'orages jusqu'à ce que le ciel finisse par lui tomber violemment sur la tête. »

Un roman saisissant sur l’immense pouvoir des réseaux sociaux, qui sonne comme une mise en garde. À lire de toute urgence pour comprendre à quel point il est impératif de préserver sa vie privée et son anonymat !