71WBh3ck2lL

Virginie GRIMALDI, Tu comprendras quand tu seras plus jeune.
480 pages.
Editions Le Livre de Poche (3 mai 2017).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit plus guère au bonheur. Une fois sur place, elle se souvient aussi qu'elle ne déborde pas d'affection pour les personnes âgées. Dire qu'elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.

Mais au fil des jours, la jeune femme découvre que les pensionnaires ont des choses à lui apprendre. Son quotidien avec des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé lui réserve des surprises qui pourraient bien l’aider à retrouver le sourire. Sans oublier Raphaël, le petit-fils d’une résidente, qui ne lui est pas indifférent…

Une histoire de résilience, d’amour, d’amitiés, un livre plein d’humour et d’humanité, qui donne envie de savourer les petites joies de l’existence.

MON AVIS :

Virginie Grimaldi est l’auteure des best-sellers Le Premier Jour du reste de ma vie (LGF, 2016), Tu comprendras quand tu seras plus grande (LGF, 2017), Le Parfum du bonheur est plus fort sous la pluie (LGF, 2018), Il est grand temps de rallumer les étoiles (Fayard, 2018) et de Quand nos souvenirs viendront danser (Fayard, 2019). Grâce à une écriture maîtrisée et des personnages attachants, ses romans ont déjà séduit des centaines de milliers de lecteurs. Je l’avais découverte en 2018 avec son premier roman, puis en 2019, avec son recueil Chère Mamie, au profit de l’association CéKeDuBonheur, qui aide les services pédiatriques à améliorer les conditions de vie des enfants séjournant à l’hôpital à travers de multiples actions. J’avais adoré ses petites chroniques du quotidien décalées que j’avais lues en gloussant ! Aussi, quand Virginie a posté une nouvelle carte postale sur les réseaux sociaux, l’évidence m’a frappée ! Il me fallait une nouvelle grosse dose d’humour décapant de Virginie ! Et c’est son deuxième roman, Tu comprendras quand tu seras plus grande que j’ai choisi de lire !

J’étais loin de m’imaginer le bien fou que son livre m’a procuré ! C’est une ode aux petits bonheurs de la vie, un roman intergénérationnel plein d'humour et de finesse sur la vie et la mort, la beauté des êtres, l'amour et l'espoir que j’ai tout simplement adoré !

Moi qui suis convaincue par l’importance et les bienfaits des liens intergénérationnels, qui ai une tendresse toute particulière pour les « anciens », je suis tombée immédiatement sous le charme des personnages attachants de Virginie Grimaldi ! Entre les excentricités des uns et les mesquineries des autres, l’auteure offre une galerie de portraits savoureux, truculents, auxquels je n’ai pas su résister ! Comme Julia, je me suis sentie bien parmi les papys farceurs et les mamies au grand cœur ! Je me suis enrichie à leur contact ! 

Et même si c’était parfois farfelu, même si c’était parfois fantaisiste, c’était tellement plein d’humanité que je me suis laissé bien volontiers entraîner dans le sillage de cette bande de joyeux pensionnaires des Tamaris ! Sous la plume de Virginie Grimaldi, la vieillesse n’a rien de triste ni de déprimant. Bien au contraire, l’auteure livre une réflexion touchante et limpide de vérité sur le temps qui s’enfuit et l’urgence de vivre sa vie et ses rêves ! C’est si tendre, si éclairant, qu’on en ressort avec le sourire aux lèvres et l’envie de profiter pleinement de tous les petits instants de bonheur qu’offre la vie !

« Je crois qu’ici je suis en train de grandir. Je vis avec des personnes qui ont trois fois mon âge. Des drames, elles en ont vécu. Comme moi, elles ont cru ne pas se relever, elles ont pensé ne pas être assez fortes. Elles sont peut-être en mille morceaux à l’intérieur, elles ont sans doute des blessures tellement profondes qu’elles ne peuvent cicatriser, mais elles sourient, elles rient, elles vivent. Pire, elles sont heureuses. De ces expériences douloureuses, elles ont tiré une force : celle de voir l’essentiel. »

Auprès de Gustave, Louise, Mina, Elisabeth, Pierre et les autres, Julia va apprendre la résilience et mesurer, petit à petit, la chance de connaître la véritable valeur de la vie. En tirant le positif de ses épreuves et de son drame personnel, elle va se reconstruire plus forte et accepter que son existence ne soit pas tout entière faite de chagrins et de malheurs. Au contact de ces personnes qui ont une philosophie de vie et une histoire à raconter, Julia va reconsidérer ses certitudes, se dépouiller de la solitude qu’elle était venue chercher aux Tamaris et faire des rencontres déterminantes qui l’amèneront à comprendre qu’elle a tout à (re)construire. Peut-être n'a-t-elle pas atterri là par hasard ?..

Vaincre ses démons, apprivoiser des peurs, reconstruire son avenir quels que soit son âge et/ou les épreuves qui jalonnent le chemin, c’est le message encourageant que Virginie Grimaldi tente de faire passer dans ce roman fris et touchant. Ses personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires, sont tous à la croisée des chemins. Leurs interrogations, leurs questions et leurs doutes correspondent en tous points aux nôtres et c’est précisément ce qui les rend si attachants et si profondément humains.

Il y a vraiment quelque chose de très émouvant dans Tu comprendras quand tu seras plus grande. C’est un roman pétillant, positif et plein d’une belle énergie qui incite à ouvrir son cœur à l’essentiel et invite à prendre la vie du bon côté ! De quoi fêter la nouvelle année (ma nouvelle année) avec de jolies bulles d’optimisme et la certitude que le meilleur est à venir ! Merci Virginie ! 😊