819Zaip1CaL

Marie VAREILLE, Je peux très bien me passer de toi.
352 pages.
Editions Charleston (13 janvier 2017).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Chloé, 28 ans et Parisienne jusqu'au bout des ongles, enchaîne les histoires d'amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s'exiler en pleine campagne avec l'interdiction d'approcher un homme, et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s'engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu.

De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu...

Réussiront-elles à tenir leur engagement ?

Un pacte entre copines, un exil, un nouveau départ... Jusqu'où iront-elles ?

MON AVIS :

Comme n'importe quelle fille de 30 ans, Marie Vareille croule sous les problèmes existentiels : une vie amoureuse qui passe sans crier gare du néant le plus total à la tragédie grecque, une dangereuse tendance à prendre les Mojitos pour des menthes à l'eau et une carte bleue hors de tout contrôle… Seul remède à ses déboires : s'inventer des histoires. Marie Vareille écrit depuis qu'elle a été en âge d'aligner trois phrases sur ses cahiers Hello Kitty. Depuis, l’auteure, qui se consacre désormais à l’écriture, a remporté de nombreux prix pour en littérature jeunesse pour sa trilogie Elia la passeuse d’âmes et ravi le cœur de milliers de lectrices l’été dernier avec La vie rêvée des chaussettes orphelines, un septième roman profond et surprenant, qui cache, comme par pudeur, une émouvante et touchante histoire de reconstruction, à laquelle j’ai moi aussi succombé !

Charmée par l’écriture enjouée et optimiste de Marie Vareille et curieuse de découvrir ses autres romans, je me suis décidée à lire Je peux très bien me passer de toi, son deuxième roman qui a reçu ne 2015 le 1er prix des lectrices Confidentielles.

Et sans surprise, je l’ai beaucoup aimé ! C’est un roman feel good certes plus classique, dans lequel on retrouve toutefois l’humour et le sens de la repartie de l’auteure ! Rocambolesques à souhait, les déboires sentimentaux de ses héroïnes n’ont vraiment rien à envier à ceux de Bridget Jones !

Je peux très bien me passer de toi est un roman frais et léger dans lequel on s’amuse et on rit beaucoup ! Mais sous couvert de bonne humeur et de fantaisie, l’auteure en profite également pour aborder les questions amoureuses que l’on se pose toutes, ainsi que des thèmes plus complexes, comme la fidélité, la solitude ou la difficulté de trouver l’âme sœur. C’est drôle, c’est sensible, bien rythmé.

Bref, c’est un très bon roman pour bien commencer l’année !