416GhIog1NL

Gabriel KATZ, Benjamin Varenne, tome 1 : N'oublie pas mon petit soulier.
288 pages.
Editions Le Masque (14 octobre 2015).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

En acceptant ce job de Père Noël aux grands magasins, Benjamin Varenne ne s’attendait pas à déclencher un cataclysme dans sa petite vie de comédien raté. Beau gosse, séducteur, il va flasher sur la seule fille de Paris qu’il aurait mieux fait d’éviter comme la peste. II faut dire que Victoire, cette petite bombe irrésistible, n’est pas la gosse de riche qu’elle a l’air d’être, mais la femme d’un mafieux albanais, qui ne plaisante pas avec le code de l’honneur. Happé dans un engrenage de luxe et de violence dont il ne maîtrise pas les rouages, Benjamin va devoir improviser et, contrairement à ce qu’il pense, ce n’est pas ce qu’il fait de mieux. Des palaces parisiens aux îles paradisiaques du golfe de Thaïlande, il va vivre le Noël le plus mouvementé de sa vie.

MON AVIS :

Gabriel Katz a longtemps été prête-plume pour des people, des hommes politiques et des écrivains à succès, avant de devenir scénariste de télé et auteur de romans de fantasy, pour lesquels il reçoit plusieurs récompenses, dont le très prestigieux prix des Imaginales. Il signe aux éditions Le Masque son premier polar, N'oublie pas mon petit soulier, dans lequel il met en scène un comédien raté malchanceux !

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que Benjamin Varenne a vraiment la poisse ! Plus proche de Mr Bean que de Mr Bond, cet acteur de pacotille va se retrouver aux prises avec la mafia albanaise, aspiré malgré lui dans une spirale de violence qui le dépasse et qui l’entraînera des palaces parisiens à l’enfer vert de la jungle thaïlandaise !

Ses méthodes, qui frisent l’amateurisme (pour ne pas dire le ridicule !) lui vaudront bien des déboires ! Il faut avouer que l’auteur ne recule devant rien pour placer son personnage dans les situations les plus rocambolesques ! On ne peut que s’esclaffer des bourdes et des gaffes que Benjamin Varenne semble collectionner !

Gabriel Katz, que l’on attend plutôt dans la littérature de l’imaginaire et la fantasy, surprend ses lecteurs avec une enquête policière festive et délurée. N’oublie pas mon petit soulier est un roman divertissant, débordant d’humour et très bien rythmé dont on ne fait qu’une bouchée ! Une comédie policière déjantée qui offre un moment de franche rigolade très appréciable en cette fin d’année !