81gd2l73JVL

M.C. BEATON, Agatha Raisin enquête, tome 15 : Bal fatal.
324 pages.
Editions Albin Michel (27 février 2019).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Calme plat dans les Cotswolds : pas un meurtre à la ronde pour notre détective préférée, Agatha ! Lorsqu'une riche divorcée lui demande d'élucider les menaces de mort dont sa fille Cassandra est victime, Agatha saute sur la proposition. Enfin une grosse affaire et sûrement un sacré coup de pub ! Elle ne croit pas si bien dire : lors d'un bal en l'honneur des fiançailles de Cassandra, elle déclenche une émeute en déjouant un assassinat... dont elle risque bien d'être la prochaine cible.

Avec plus de 800 000 exemplaires vendus, Agatha Raisin, l'héritière très spirituelle de Miss Marple version rock, a imposé sa personnalité loufoque et irrésistible. Vous reprendrez bien un peu de Worcestershire sauce dans votre thé ?

« C'est comme si la célèbre détective d'Agatha Christie avait rajeuni, adopté des mœurs de cougar, un humour caustique, et mangé de la vache folle. On est en Angleterre... C'est un régal. » Le Point.

MON AVIS :

Avec plus de 800.000 exemplaires vendus, on ne présente plus Agatha Raisin, l'héritière très spirituelle de Miss Marple version rock. En seulement quelques années, l’héroïne de M.C. Beaton a su imposer sa personnalité loufoque et irrésistible sur les rayons des librairies de l’Hexagone et les lecteurs en redemandent. Ils sont toujours plus nombreux et impatients de retrouver leur détective favorite dans des enquêtes toujours plus rocambolesques ! On peut désormais parler d'un véritable phénomène « Agatha Raisin ».

Pourtant, il faut bien avouer que les enquêtes d'Agatha sont parfois décevantes. On se souvient notamment de ses vacances à Chypre dans Vacances tous risques, de ses nombreuses déceptions amoureuses, ou plus récemment dans Chantage au presbytère où Agatha, complètement larguée par James Lacey, apparaissait le cœur et l’égo en miettes…

Malgré tout, on se surprend à toujours retomber sous le charme irrésistible et l’impertinence d’Agatha ! Il faut dire que M.C. Beaton a su introduire dans son récit des éléments nouveaux pour libérer l’esprit d’Agatha et relancer une série en perte de vitesse !

Désormais à la tête d’une agence de détectives, notre quinquagénaire peut enfin sortir de son rôle d’amateure et résoudre de vraies affaires ! L’intrigue de ce quinzième tome n’en est que plus intéressante !

Plus rythmée, plus incisive, avec toujours cette touche d’humour vache qu’on adore, Bal fatal est une comédie policière réussie et pleinement distrayante ! Espérons qu’Agatha garde le même cap pour ses prochaines enquêtes !