91hmpwjE1eL

Georgia HUNTER, Sur les ailes de la chance.
592 pages.
Editions Charleston (12 février 2019).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Inspiré par l'incroyable histoire vraie d'une famille juive polonaise séparée au début de la Seconde Guerre mondiale, Sur les ailes de la chance est un hommage au triomphe de l'espoir et de l'amour sur l'horreur.

Au printemps 1939, la famille Kurc fait de son mieux pour mener une vie normale, en dépit du danger chaque jour plus proche. Halina savoure son histoire d'amour naissante, Jakob prépare son avenir avec Bella, et Mila s'habitue à son nouveau statut de mère, sous le regard bienveillant de Nechuma, la matriarche de cette joyeuse tribu. Chacun à sa façon tente d'oublier la situation de plus en plus précaire des Juifs dans leur ville de Radom, en Pologne. Mais l'horreur qui envahit l'Europe ne va pas tarder à les rattraper.

Séparés par six années de guerre et cinq continents, des jazz clubs du Paris des années 1930 aux plages de Rio de Janeiro en passant par le goulag sibérien et le ghetto de Varsovie, les Kurc vont traverser la guerre, poussés par la même rage de survivre et l'espoir, immense, qu'un jour ils seront à nouveau réunis.

« Gorgia Hunter évite avec brio le sentimentalisme et le nihilisme pour révéler la magnifique complexité et l’ambigüité de la vie dans ce bouleversant roman. » Publishers Weekly

MON AVIS :

Si la vie était une question de probabilité, la famille Kurc n’aurait pas dû survivre à la Seconde Guerre mondiale. Seul 1% des juifs de leur ville de Radom, en Pologne, a survécu et 90% des juifs du pays ont été massacrés. Sur les ailes de la chance raconte l’extraordinaire histoire de cette famille.

Séparés par six années de guerre et cinq continents, des jazz clubs du Paris des années 30 au Rio de Janeiro de l’après-guerre en passant par le goulag sibérien et le ghetto de Varsovie, les héros de ce roman choral sont poussés par la même rage de survivre et l’espoir, immense, qu’un jour, ils seront à nouveau réunis.

Ce n’est qu’à l’âge de quinze ans que Georgia Hunter a appris qu’elle appartenait à une famille de survivants de l’Holocauste - un véritable choc pour cette jeune Américaine du Connecticut. Sur les ailes de la chance est né de la quête qu’elle a menée depuis lors pour remonter le fil de cette histoire familiale extraordinaire. Son roman, fruit d’un méticuleux et tentaculaire travail de recherche, a immédiatement connu un immense succès international. Il est resté plus de quarante semaines en tête des ventes du New York Times, a fait l’objet d’une quinzaine de traductions et fera bientôt l’objet d’une adaptation pour la télévision.

Que dire de plus sinon qu’il ne faut absolument pas manquer ce premier roman bouleversant, incroyable de justesse et d’émotions ?! On ne peut que saluer l’extraordinaire travail de reconstitution de Georgia Hunter. Mais surtout, Sur les ailes de la chance est un roman dont l’émotion et l’abondance d’amour imprègnent chaque page. On vibre à chaque mot, on tremble à chaque chapitre, on craint pour la vie de chacun des personnages autant qu’on résiste et qu’on lutte, avec eux, dans l’espoir d’une vie meilleure, plus libre et plus juste.

Profondément touchant et terriblement humain, Sur les ailes de la chance est une immense leçon de courage et d’espoir qui insuffle au lecteur l’envie de rester debout, en dépit de toutes les embûches et tragédies que la vie peut jeter sur notre chemin. Un roman lumineux, dont on sort grandi, une lecture porteuse d’espoir et très inspirante, à recommander au plus grand nombre.

Je remercie les éditions Charleston de leur confiance.