61DFv8LvviL

Françoise Bourdon, À travers la nuit et le vent.
433 pages.
Editions Presses de la Cité (11 octobre 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

De 1920 à 1970, une famille juive allemande, les Steiner, se réfugie dans le Nyonsais, terre d'accueil et de résistance active. Tous auront, un temps, l'espoir d'une vie meilleure. Parmi eux, David, séparé d'Hannah qu'il aime depuis l'enfance, par la guerre et la folie des hommes...

Dans les années 1920 à Berlin, David Steiner et Hannah Ritter grandissent, en voisins, dans le quartier résidentiel de Schlossstrasse. A l'adolescence, leur amitié se transforme en amour tendre et sincère. Mais, dès 1933, la montée de l'antisémitisme rend le quotidien des Steiner de plus en plus éprouvant. Ils partent alors pour la France en quête d'un avenir plus serein. Des cousins leur ont parlé du sud de la Drôme, une terre d'accueil, protestante, où des terrains et des fermes sont à acquérir... Les Steiner, accompagnés d'une autre famille, les Levin, commencent une nouvelle vie dans le Nyonsais où ils sont bien accueillis. Les années passent ; les lois s'intensifient à l'encontre des Juifs en Allemagne, où Hannah, tout en poursuivant ses études s'investit avec courage dans l'aide aux familles persécutées.

En France, David, lui, s'enrôle dans la Résistance, fortement implantée dans la région drômoise. Séparés par les épreuves de ces années de guerre, David et Hannah, rescapés de tout, pourront-ils se retrouver et offrir une nouvelle chance à leur amour ?

MON AVIS :

Des Ardennes à la Provence en passant par l'Aquitaine, Françoise Bourdon a su puiser le meilleur pour écrire ses romans marqués de sa plume féminine et sensible. La Forge au Loup, Le Vent de l'aube, La Figuière en héritage ou La Maison du Cap comptent parmi les plus grands succès de la collection Terres de France. Avec À travers la nuit et le vent, Françoise Bourdon signe une grande saga familiale qui s’étend des années 1920 à 1970, celle d’une famille juive allemande qui fuit la montée de l’antisémitisme et se réfugie à Nyons dans l’espoir d’une vie meilleure.

L’auteure revient notamment sur tous les grands bouleversements politiques et sociaux qu’a connu l’Allemagne à partir des années 1920-1930. C’est à cette période de violents désordres intérieurs, entre frénésie et chaos, que la famille Steiner décide de quitter la capitale allemande pour s’installer en France, dans le sud de la Drôme. Dans cette région traditionnellement protestante où des terrains et des fermes sont à vendre, les Steiner pourront enfin « faire souche » et trouver une vie et un avenir plus sereins, loin de l’antisémitisme galopant et des persécutions dont ils faisaient l’objet en Allemagne. Le cadre enchanteur de cette région sauvage, largement façonnée autour de la culture de la lavande, des olives et de l’élevage caprin, servira d’écrin pour l’incroyable épopée familiale que conte l’auteure.

Car le roman de Françoise Bourdon est avant tout porté par une très belle galerie de personnages qui, tous, devront affronter l’horreur de la guerre et la folie des hommes pour conserver leur liberté et vivre (de) leur(s) passion(s). Combatifs et passionnés, ils suscitent instantanément l'émotion et inspirent aux lecteurs une tendresse toute particulière. De leur histoire de famille tourmentée, leurs drames, leurs secrets ou leurs bonheurs, on retiendra que rien, absolument rien, n'est jamais joué d'avance, qu'il faut se battre, toujours, pour que triomphent l'amour, le bonheur et la liberté...

C’est une magnifique leçon de tolérance et un message d'espoir que Françoise Bourdon tente de transmettre. Agissant comme un baume sur le cœur, À travers la nuit et le vent fait partie de ces romans que l'on referme avec le sourire aux lèvres et la satisfaction d'avoir fait un beau et long voyage dans le temps et l’Histoire... À la fois sensible et généreuse, cette intense et émouvante saga romanesque est à découvrir sans plus attendre !

Je remercie les éditions Presses de la Cité et la plateforme NetGalley de leur confiance.