71J9YEKC-3L

Robin STEVENS, Les enquêtes de Wells & Wong, tome 4 : Un crime sous les étoiles.
360 pages.
Editions FLammarion Jeunesse (12 septembre 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Nous avions toutes le nez en l’air, donc nous avons manqué l’assassinat. Nous savions bien qu’Elizabeth était méchante et dangereuse. Mais en fin de compte, voilà qu’elle était la victime, pas la criminelle. Et si quelqu’un l’avait tuée, c’était forcément une pensionnaire de Deepdean. »

Elizabeth Hurst, la terrible préfète-en-chef, est retrouvée morte en plein feu d’artifice... Très vite, Hazel et Daisy se rendent compte que tout le monde a un mobile : Elizabeth utilisait les secrets des élèves pour les faire chanter. Toutes la détestaient, même ses plus proches amies... et toutes sont suspectes.

MON AVIS :

Inutile d’y aller par quatre chemins, on adore l’univers feutré et délicieusement suranné de cette enquête dense et complète, destinée aux jeunes lecteurs à partir de 11 ou 12 ans ! Intrépides et ingénieuses, Daisy Wells et Hazel Wong sont deux jeunes apprenties détectives qui ne manquent pas d’audace !

Après avoir élucidé le meurtre de leur professeur de sciences dans Un coupable presque parfait, l’empoisonnement de Mr Curtis dans De l’arsenic pour le goûter, puis joué aux Mini-Miss Marple à bord du prestigieux Orient-Express, où une riche héritière avait été assassinée dans une cabine verrouillée de l’intérieur, cette fois Daisy Wells et Hazel Wong vont réintégrer leur école de Deepdean pour une année scolaire qui vont les faire déchanter !

En effet, dans ce quatrième tome, les choses semblent avoir bien changé à Deepdean, où Elizabeth Hurst, l’impitoyable préfète-en-chef, et ses assistantes font régner la terreur sur les élèves. L’ambiance s’en ressent, les couloirs sont moroses et les cœurs bien loin d’être à la fête jusqu’à ce qu’Elizabeth soit retrouvée morte en plein feu d’artifices….

C’est une affaire pour le Club des Détectives Wells & Wong mais très vite, Hazel et Daisy se rendent compte que tout le monde avait un mobile pour supprimer celle qui utilisait les secrets des élèves pour les faire chanter ! Toutes la détestaient, y compris ses plus proches amies et toutes sont suspectées d’avoir pu la tuer !

D’emblée, la tâche s’annonce difficile, sans compter que nos détectives ne semblent plus être aussi complices qu’autrefois : jalousies, rumeurs, méfiance… Les deux détectives « à la vie à la mort » ont grandi et se méfient désormais l’une de l’autre, ce qui va leur donner d’autant plus de fil à retordre pour confondre l’assassin d’Elizabeth !

Si on apprécie l’évolution des personnages, tout à fait bienvenue dans ce quatrième tome, l’intrigue, elle, semble avoir n peu plus de mal à décoller. De plus, l’ambiance à Deepdean n’est pas au beau fixe et le lourd climat de suspicion qui s’était établi parmi les pensionnaires déteint clairement sur le moral de nos détectives… Hazel et Daisy, désormais adolescentes, passent beaucoup de temps à s’épier, se tester quand elles ne s’ignorent pas tout bonnement l’une l’autre ! C’est dommage ! On regrette vraiment leur entente et leur amitié indéfectible des tomes précédents !

« Un chagrin soudain m’a envahie. Pourquoi la vie n’était-elle plus aussi simple qu’avant […] ? Pourquoi est que tout devient compliqué quand on grandit ? »

Malgré tout, on adore toujours autant le caractère bien trempé de ces deux héroïnes prêtes à tout pour rétablir la vérité ! Mais on espère que l’auteure retrouvera une plume un peu plus inventive pour la suite des enquêtes du Club des Détectives Wells & Wong !