81XGgWOA+zL

Daniel CARIO, Les bâtards du diable.
320 pages.
Editions Presses de la Cité (11 octobre 2018).

QUATRIEME DE COUVERURE :

Est-ce le hasard ou le diable qui les a fait se rencontrer ? Pourquoi le jeune séminariste enquête-t-il sur cette femme cachée au fond des bois ? Pour lui pardonner ce qu'elle lui a fait ?

Il y a pourtant des vérités qu'il vaut mieux laisser aux ténèbres...

En 1958. Dans une maison isolée au plus profond de la forêt, une femme tient captif un jeune homme d'une vingtaine d'années. Démence, vengeance... Que lui veut-elle ? Elle va jusqu'à abuser de lui. Après des jours de doutes, d'angoisses et d'émotions troubles, Silvère Lavarec parvient à fuir. Mais comme pour redonner à cette pauvre âme égarée –qui a contre toute attente réveillé ses sens endormis – une certaine dignité, le religieux veut reconstituer l'histoire de celle dont il a découvert par hasard l'identité : Blandine de Quincy. Sous le sceau du secret de la confession auprès de ceux qui l'ont connue, Silvère entrevoit peu à peu le chemin qui a conduit cette femme de trente-six ans, bien née, vers la folie, la solitude et l'obsession de la maternité. Car sa vie est une succession de tragédies et de violences...

La mission de Silvère, aussi charitable soit-elle, n'est-elle pas risquée ?

Car il ne le sait pas encore, mais il est déjà damné...

MON AVIS :

Ancien professeur de lettres à Lorient, Daniel Cario est l'auteur d'une trilogie romanesque nourrie de culture traditionnelle bretonne (Le Sonneur des halles, La Musique en bandoulière, La Complainte de la grive). Très présent dans les salons et dans les médiathèques, il a notamment signé aux Presses de la Cité La Miaulemort, Les Coiffes rouges, Trois femmes en noir et La Légende du pilhaouer.

Les bâtards du diable, son dernier roman disponible aux éditions Presses de la Cité depuis le 11 octobre 2018, est issu de sa veine la plus noire. C’est une véritable descente aux enfers que signe Daniel Cario. Le sort horrible qu’il réserve à Sylvère Lavarec, un jeune séminariste en pleine tourmente, fera frémir les lecteurs les plus endurcis.

En voulant sauver l’âme égarée de la harpie nymphomane qui l’a séquestré pendant plusieurs jours, Sylvère Lavarec ne se doute pas une seule seconde que cette « mission divine » le marquera dans sa chair, comme les martyrs des récits hagiographiques dont on l’abreuve au séminaire. Car il ne le sait pas encore, mais Sylvère est damné, et sa foi tout autant que son existence en seront à jamais bouleversées…

Avec Les bâtards du diable, Daniel Cario signe un roman choc terriblement prenant sur les thèmes de la vengeance, de la démence et du secret. Un roman ultra-noir à ne manquer sous aucun prétexte !

Je remercie les éditions Presses de la Cité et la plateforme NetGalley de leur confiance.