51L+-FxEV5L

Gill PAUL, Des jours et des vies.
448 pages.
Editions Charleston (9 mai 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

2016. Confrontée à l'infidélité de son mari, Kitty Fisher quitte Londres pour se réfugier dans le chalet de son arrière-grand-père, aux États-Unis. Là, sur les rives du lac Akanabee, elle découvre un magnifique bijou qui va lui permettre de révéler un secret de famille longtemps caché...

1914. La Russie est au bord de la rébellion, et la famille impériale, les Romanov, fait face à un futur tout aussi terrifiant qu'incertain. La grande-duchesse Tatiana est tombée amoureuse d'un officier de cavalerie, Dimitri, mais les événements vont mettre à mal leur relation naissante – ainsi que leurs vies...

Des jours et des vies est un roman qui traverse les siècles, offrant à ses lecteurs une inoubliable histoire d'amour, de perte et de résilience, dans la lignée des romans de Kate Morton et Lucinda Riley.

« Ce roman captivant nous fait voyager dans le temps, mêlant histoire et fiction dans sa représentation des événements tragiques de la révolution russe. » Sunday Express.

MON AVIS :

Gill Paul est écossaise et auteure de titres de fiction et de non-fiction. Elle est spécialisée en histoire contemporaine. Ses personnages prennent vie dans la Russie révolutionnaire, à bord du Titanic, dans la Rome des années 1960… Traduits dans de nombreux pays, ses romans font le bonheur des fans de Lucinda Riley, de Kate Morton et de tous ceux qui aiment les grandes sagas mêlant passé et présent. Des jours et des vies, qui nous emporte à la rencontre des derniers Romanov, a déjà conquis plus de 500 000 lecteurs.

Entre mystères et révélations, le roman de Gill Paul est construit à la manière d’une enquête historique et se lit presque comme un roman policier. Entrelaçant habilement la petite et la grande Histoire, l’auteure, fascinée par la famille Romanov et leur destin tragique, s’est inspirée d’anecdotes et de faits réels pour livrer sa propre version de l’histoire d’amour entre la Grande-Duchesse Tatiana et l’officier de la garde impériale Dimitri Malama.

Romantique à souhait, ce roman fait revivre avec une intensité remarquable les moments clés qui ont ponctué la légende des Romanov. On ne lâche pas une minute cette bouleversante histoire d’amour qui est aussi celle, sordide et tragique, d’un régicide annoncé. Gill Paul y rappelle, de manière succincte mais efficace, les événements qui ont précipité la fin de la monarchie et marqué la fin du règne de Nicolas II : les premiers soulèvements révolutionnaires de 1905, les grands bouleversements de 1917, la naissance du bolchévisme et du communisme, tout y est très bien expliqué, de sorte que le lecteur, même profane, s’y retrouve sans aucun mal.

Après plus de quatre-vingt-dix ans de théories, d'hypothèses et de controverses imposés par la Révolution, la guerre civile puis la dictature, l’auteure fouille le passé pour tenter de reconstituer l’histoire des Romanov et éclaircir les nombreux points, demeurés obscurs, de cette tragédie russe. Elle dépeint la personnalité des souverains, tout en soulignant le côté extraordinaire de leurs destins, où le faste, la grandeur et la démesure côtoient systématiquement la tragédie. Quelle famille, quelle destinée, quelle nation aussi ! L’histoire de cet empire continuellement tourmenté est tout simplement passionnante !

Sous sa plume, la grande Histoire n’exclut pas l’anecdote, ni l’érudition le plaisir du conteur et c’est ce qui fait tout le succès de ce roman palpitant et audacieux.

Je remercie les éditions Charleston de leur confiance.