91sWrNIdfFL

Patricia WILSON, L'île des secrets.
464 pages.
Editions City (10 janvier 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Du soleil et des oliviers, un village de carte postale... c’est magnifique. Mais Angelika n’est pas venue en Crète en touriste. La jeune femme veut découvrir l’histoire de sa famille dans ce pays où sa mère a grandi avant de partir définitivement en Angleterre.

Pourquoi sa mère a-t-elle si violemment tiré un trait sur ce passé et refuse-t-elle d’en parler ? Une douloureuse découverte attend Angelika lorsqu’elle frappe à la porte de sa grand-mère qu’elle n’avait encore jamais rencontrée. Après des années de silence, la vieille femme ouvre son cœur et remonte le fil de ses souvenirs.

Commence alors un voyage déchirant qui plonge dans l'histoire de la Crète occupée par les Nazis. Une histoire cachée révélant les heures sombres et, surtout, la force d'une femme prête à tout pour protéger ses enfants...

Trois femmes. Trois générations. Un secret dévastateur.

MON AVIS :

Patricia Wilson est l'auteure de romans best-sellers mettant en scène des secrets de famille. Elle a longtemps vécu dans un village de Crète où, un jour, elle a découvert une arme enterrée dans son jardin... les anciens du village lui ont alors raconté un épisode de la guerre qui lui a donné l'idée de ce roman.

L’île des secrets, qui a déjà conquis plus d’un million de lecteurs, dévoile un pan sombre et bouleversant de l’histoire de la Crète pendant la Seconde Guerre mondiale, une histoire faite de meurtres, de chagrin et de secrets dont les conséquences dévastatrices vont bouleverser plusieurs générations.

« Les blessures guérissent avec le temps. Mais pas ces blessures-là… »

Patricia Wilson signe une histoire déchirante. C’est un véritable tourbillon d’émotions qui s’abat sur ses lectrices. Dans les méandres d'une histoire familiale ravagée par un drame, son héroïne Angelika va découvrir les sombres secrets qui ont détruit la vie de sa famille et remettre toute sa vie en question… Son récit, qui explore le poids des non-dits, des mensonges et de la culpabilité des membres d’une même famille, est absolument saisissant !

Malheureusement, à force de vouloir trop entretenir le suspense, l’auteure multiplie les passages et les rebondissements inutiles. Les passages consacrés à l’occupation nazie sont distillés au compte-goutte, l’auteure préférant s’attarder sur les doutes et les atermoiements d’Angelika concernant son futur mariage… C’est vraiment dommage !

Malgré tout, le roman se lit jusqu’au bout sans déplaisir et Patricia Wilson s’en sort honorablement. L’île des secrets fera le bonheur des amateures de sagas familiales et de toutes celles qui aiment les portraits de femmes courageuses et prêtes à tout pour protéger leurs enfants…