81OJ8JUa31L

Camilla & Viveca STEN, L'île des disparus, tome 1 : La fille de l'eau.
320 pages.
Editions Michel Lafon (8 février 2018).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

La nouvelle série de la reine du polar suédois.

La timide Tuva n'a pas grand-chose en commun avec ses camarades de classe. Elle ne se sent bien que sur l'île où elle habite, dans l'archipel de Stockholm dont elle connaît chaque recoin. Mais, alors que l'automne arrive, le changement se profile dans ce havre si tranquille. Des gens disparaissent en mer, des ombres se cachent sous les vagues et d'étranges lueurs éclairent la forêt.

Lors d'une sortie, l'un des élèves s'évapore à son tour. La jeune fille se retrouve embarquée dans une terrible aventure, là où les vieilles superstitions des marins rencontrent la mythologie nordique...

Un archipel de brume et de mystère où vit une enfant pas comme les autres.

MON AVIS :

Viveca Sten est une auteure de polars best-sellers adaptés en série TV : Meurtres à Sandhamn. Sa fille, Camilla, a toujours écrit et aidé sa mère à peaufiner ses histoires. Avec L’île des disparus, elles débutent une trilogie fantastique à quatre mains, destinée aux jeunes lecteurs à partir de 11 ou 12 ans.

Point fort de cetome inaugural, l’atmosphère, qui est prenante et angoissante. L’archipel de Stockholm, nimbé de brume et de mystère y est magnifiquement croqué. Ses habitants qui vivent en vase clos, son folklore, ses plages battues par les vents et ses disparitions étranges feront à coup sûr le régal de tous ceux qui apprécient les thrillers atmosphériques !

« Quelque chose ne va pas, je le sens, c’est effrayant. C’est la mer. Comme si un danger se cachait, là, au fond de l’eau. »

Le duo Sten mêle habilement enquête criminelle et psychologie des personnages dans une intrigue qui prend son temps et dans laquelle l’archipel de Stockholm est un acteur à part entière. Mystérieuses, majestueuses et sauvages, ses petites îles isolées constituent un écrin de rêve pour chacun des personnages qu’ont imaginé les deux auteures ! Jouant avec les ressorts psychologiques et l’angoisse jusqu’à un final libérateur, Viveca et Camilla Sten signent un polar atmosphérique, presque mystique, bien ficelé, que l’on savourera idéalement au coin du feu ou sous la couette.

Les auteures y ont également disséminé quelques faits alarmants à propos de la mer Baltique et de sa pollution inquiétante, qui permettront, espérons-le, d’éveiller la conscience écologique des jeunes lecteurs.

À lire autant pour son intrigue énigmatique que pour la beauté sauvage de l’archipel de Stockholm, L’île des disparus fera frissonner tous les amateurs de thrillers d’ambiance, petits comme grands ! On se réjouit déjà de retrouver Tuva dans la suite de ses aventures ! 

Je remercie les éditions Michel Lafon de leur confiance.