51mf5JfLBcL

Santa MONTEFIORE, La fille qui aimait les abeilles.
352 pages.
Editions Charleston (6 octobre 2017).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Un de nos auteurs favoris, qui nous promet de belles histoires d’amour et de famille, d’un continent à l’autre, sur plusieurs générations. » The Times.

1973. Trixie Valentine est amoureuse du leader d’un groupe anglais de rock qui passe l’été sur la petite île au large de Cape Cod (Massachusetts) où elle a grandi. La jeune femme en a assez de sa vie isolée, et rêve des grandes villes du monde. Elle ne veut pas finir comme sa mère, Grace, qui s’occupe des jardins des grands propriétaires depuis qu’elle a quitté l'Angleterre avec son mari, Freddie, à la fin de la guerre. Trixie ne comprend pas non plus son obsession pour les abeilles…

1937. L’Angleterre se prépare au combat, et la jeune Grace Hamblin va se marier. Mais alors qu’elle est sur le point de s’engager avec Freddie Valentine, elle est déchirée entre cet amour de jeunesse et le superbe aristocrate qu’elle sait ne jamais pouvoir épouser.

De l’Angleterre des années 1940 jusqu’à l’Amérique des années 1970, La fille qui aimait les abeilles est le récit magnifique de deux femmes aux prises avec un amour débordant.

« Une superbe histoire d’amour et de mort. » Vogue US.

MON AVIS :

Avec trois millions d’exemplaires vendus et des traductions en vingt-cinq langues, Santa Montefiore vit à Londres avec son mari, lui-même auteur à succès, et leurs deux enfants. Diplômée d’espagnol et d’italien, elle a fait des études de communication. Elle écrit des histoires depuis l’école, et ses romans mêlent souvent amour, aventure et lieux exotiques.

Se déroulant entre l’Amérique des années 70 et l’Angleterre des années 40, La fille qui aimait les abeilles est une magnifique histoire d’amour de deux femmes déchirées entre le cœur et la raison. Grace et sa fille Trixie y alternent leur voix pour raconter leur passion, ainsi que les drames intimes et les secrets qui ont bouleversé leur vie et leur famille.

La prose de Santa Montefiore vient du fond du cœur. Son écriture, belle et naturelle, témoigne d’une rare compassion ainsi qu'une véritable compréhension de la nature de l'amour. Grâce à un véritable talent de conteuse, l’auteure livre le passé déchirant et les secrets de Grace, depuis son enfance dans les collines verdoyantes du Dorset jusqu’à son amour de jeunesse et son mariage avec Freddie. Elle entraîne ses lecteurs dans un voyage à rebours tout à fait captivant. La vérité progressivement dévoilée jette alors un tout autre éclairage sur le motif qui a poussé Grace et son mari à fuir l’Angleterre pour les plages idylliques de la petite île de Tekanasset…

Romantique à souhait, émouvante, l’histoire de Santa Montefiore est également une passionnante quête de vérité. Servi par des paysages magnifiques et des personnages authentiques auxquels on s’attache facilement, on se laisse embarquer dans ce roman plein d’amour et de tendresse avec un immense plaisir !

Débordant d’amour et d’émotions intemporelles, La fille qui aimait les abeilles est une histoire touchante, qui fait chaud au cœur et se savoure jusqu’à la dernière page. Si vous êtes à la recherche d’une lecture réconfortante, qui apporte un peu de soleil à la grisaille de l’automne, ouvrez donc le roman de Santa Montefiore ! Faites-moi confiance, vous ne pourrez plus le lâcher !

Je remercie les éditions Charleston de leur confiance.