81ggXp3Lx9L

Eric SENABRE, Megumi et le fantôme.
224 pages.
Editions Didier Jeunesse (6 septembre 2017).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Megumi n’a peur de rien. Surtout pas d’un fantôme irlandais qui hante la maison de ses ancêtres ! Saura-t-elle lever la malédiction qui pèse sur lui ? Une histoire pleine de rebondissements où l’on croise Yokaï et robots dans le Japon des années 80.

MON AVIS :

Né en 1973 en région parisienne, Eric Senabre est journaliste depuis plus de dix ans. Lorsqu'il n'écrit pas, il joue du rock, se passionne pour les arts martiaux, dévore les films de série B et aime surtout la littérature fantastique du XIXème siècle. Dans sa bibliothèque, on peut trouver de grands romans d'aventure écrits par Roberts Louis Stevenson ou Sir Arthur Conan Doyle, mais en cherchant bien, on trouvera aussi des Comics des X-Men et des Mickey Parade. Car ce qu'il apprécie par-dessus tout, ce sont les histoires pleines d'imagination, les mystères à résoudre, et ce que l'on peut découvrir derrière la surface des choses connues.

Une chose est sûre, l’auteur possède une imagination dévorante qu’il a bien fait de mettre au profit de ses lecteurs ! Petits et grands ne pourront que tomber sous le charme de la jeune Megumi et d’Horatio, un gentil fantôme rencontré au cours d’un voyage à Dublin et qu’elle a décidé de ramener avec elle au Japon.

Commence alors une belle histoire d’amitié entre cette petite fille intrépide et le fantôme d’Horatio, qui s’avère bizarrement être un lointain ancêtre irlandais de Megumi. Victime de son destin tragique, Horatio se voit contraint de vivre dans une boite en fer-blanc que protège jalousement Megumi. Ensemble, arriveront-ils à lever la malédiction qui pèse sur le fantôme ?

Entre enquête haletante et secret bien gardé, le roman d’Eric Senabre a tout pour plaire et divertir ! Dès les premières pages de cette histoire pleine de rebondissements, on comprend que la rencontre improbable de Megumi et Horatio va bien au-delà de la simple histoire de fantôme ! Pour le plus grand plaisir de ses lecteurs, Eric Senabre signe une histoire pleine de tendresse et de fantaisie, qui aborde avec beaucoup de fraîcheur et de légèreté des thèmes difficiles comme l’incarnation, l’héritage familial, mais aussi l’injustice et la nécessité de faire son deuil !

Megumi et le fantôme est une belle histoire d’amitié qui donne envie de croire en la force du merveilleux ! À conseiller à partir de 10 ans.

Je remercie les éditions Didier Jeunesse et la plateforme NetGalley de leur confiance.