816tFwC0nXL

Sabine DURRANT, Dis-moi que tu mens.
321 pages.
Editions Préludes (3 mais 2017).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Tout commence par un mensonge. De ceux qu’on fait tous pour impressionner une vieille connaissance. L’histoire de votre vie, légèrement embellie, face à cet avocat brillant, époux et père comblé, que vous avez croisé par hasard. Puis, sans savoir comment, vous vous retrouvez à dîner chez lui, à accepter une invitation en vacances, propulsé dans une vie de rêves – celle à laquelle vous avez toujours aspiré. Jusqu’à ce que cette vie ne semble plus si idyllique… Mais vous êtes déjà pris au piège, transpirant sous l’impitoyable soleil de Grèce, brûlant d’échapper à la tension ambiante. Alors vous comprenez que, si douloureuse la vérité soit-elle, ce sont vos mensonges qui ont causé le plus de tort… Et, à ce moment-là, il est déjà trop tard.

MON AVIS :

Sabine Durrant est l'ancienne directrice littéraire du Sunday Times et a également dirigé les pages société du Guardian. Elle vit dans le sud de Londres avec son mari et ses trois enfants. Son premier roman, Ce que tu veux, a paru aux éditions Préludes en 2016 et a été plébiscité par les éditeurs du monde entier.

Avec Dis-moi que tu mens, l’auteure signe un nouveau thriller sans faute, qui agrippe le lecteur dès les premières pages. Dans la veine des Apparences, cette intrigue diabolique et retorse impose un climat de tension exceptionnel dans lequel Paul, son anti-héros minable et égocentrique court sans le savoir vers son destin et son inéluctable chute…

Si vous aimez les huis-clos oppressants et les personnages psychologiquement fouillés, vous ne pourrez qu’apprécier le nouveau thriller de Sabine Durrant ! Dis-moi que tu mens est un suspense psychologique époustouflant, qui révèle un sombre écheveau de mensonges et de manipulation ! C’est parfait pour frissonner cet été !