51MiCfANj-L

Tobby ROLLAND, La dernière licorne.
594 pages.
Editions Presses de la Cité (24 mai 2017).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Un thriller ambitieux au rythme effréné. Une intrigue historique diaboliquement séduisante qui embarque le lecteur dans une course folle, de Bordeaux à Erevan en passant par le Vatican et Hong Kong, à la poursuite d'un secret qui n'est rien de moins que celui de l'humanité tout entière.

Turquie, marché d'Igdir. Aman, la fillette kurde dont la famille est gardienne millénaire du mystère de l'Ararat, n'aurait pas dû accepter cette licorne en bois... Elle savait que c'était interdit.

Melbourne, Parlement mondial des religions. Un rapport secret est alarmant : les glaces du mont Ararat fondent inexorablement. L'«anomalie d'Ararat », cette forme détectée au cœur du glacier, est-elle « la » preuve que l'arche de Noé s'y est échouée comme le racontent la Torah, la Bible et le Coran ?

Arménie, Etchmiadzine. Quatorze mercenaires font irruption dans la cathédrale pour s'emparer d'une relique inestimable : un fragment de l'arche. Leur but : ne laisser aucun témoin. C'est le déclenchement d'une vague de meurtres aux quatre coins du monde.

Vatican, enfer de la Bibliothèque apostolique. Zak Ikabi, ethnologue et aventurier, a moins de trois minutes pour photographier l'original du sulfureux Livre d'Enoch. Quel secret, dont dépend l'avenir de toutes les religions, relie les mythes de l'arche, du Déluge et des licornes ?

Université de Toulouse-Le Mirail, laboratoire du DIRS. La glaciologue Cécile Serval se trouve nez à nez avec Zak, venu lui dérober son rapport secret. C'est le début d'une course qui nous emporte de l'Arménie au Vatican, du Nakhitchevan à Hong Kong... Pour s'achever sur les flancs de l'Ararat... Là où la vérité dépasse l'imagination.

MON AVIS :

Tobby Rolland est passionné d'énigmes historiques et de mystères ésotériques. C'est en lisant L'homme qui voulut être roi de R. Kipling qu'il imagine sa «véritable histoire de l'arche de Noé». Diplômé de sciences politiques, haut fonctionnaire dans plusieurs ambassades d'Asie centrale et du Moyen-Orient, il est spécialiste des questions diplomatiques, linguistiques et religieuses. Il a 53 ans. La Dernière Licorne est son premier roman.

Si vous aimez les mystères ésotériques et les secrets immémoriaux, les thrillers haletants et les courses effrénées dans lesquelles la vie des héros ne tient qu’à un fil alors nul doute que vous apprécierez de vous plonger dans La dernière licorne !

Au même titre que les romans de Dan Brown, La dernière licorne est une fiction divertissante, un mélange adroit de polar ésotérique et/ou théologique qui réactive de vieilles superstitions, sur fond de complots ourdis pour protéger un secret qui n’est rien de moins que celui de l’humanité tout entière et dont dépend l’avenir de toutes les religions.

Évidemment, on y croit ou on n’y croit pas. Tobby Rolland n’a d’ailleurs pas la prétention d’affirmer que le secret que ses héros recherchent ou protègent, soit une hypothèse historique sérieuse. Mais il n’empêche que derrière ce vernis ésotérique peu crédible, les théories concernant l’énigme d’Ararat, les révélations sur les animaux unicornes, le déluge universel, le sulfureux Livre d’Enoch et les anges étaient quand même bien passionnantes !

Ceux qui aiment les intrigues mystiques arriveront sans problème à se laisser emporter par le suspense, le rythme et les nombreux rebondissements de cette fiction originale. Les autres seront forcément déçus, car le roman de Tobby Rolland n’a finalement pas d’autre prétention que celle de divertir et distraire ses lecteurs… À vous de voir !

Je remercie les éditions Presses de la Cité de leur confiance.