513CeW7KnOL

Marlène SCHIAPPA, Les lendemains avaient un goût de miel.
192 pages.
Editions Charleston (15 juin 2017).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Le nouveau roman de l'auteur du blog Maman travaille.

De retour de Milan où elle a réglé avec ses filles et ses deux soeurs la succession de leur arrière-grand-mère, Justine ne comprend pas. Alors que toute la famille croule sous le luxe, héritant de demeures magnifiques ou d'oeuvres d'art inestimables, elle-même reçoit uniquement une vieille boîte en carton remplie de babioles et un carnet abîmé…

Elle plonge alors dans le passé de « Jolie Rose », de son enfance à la fin du XIXe siècle à ses fiançailles avec un diplomate italien dont elle conserve précieusement la photo, en passant par le difficile retour des soldats en 1918… Les confidences posthumes de l'aïeule font étrangement écho à la propre vie de Justine.

Mais quel message Jolie Rose veut-elle lui transmettre ? Pourquoi une certaine ritournelle revient-elle sans cesse dans les lettres ? Et qui est ce mystérieux Lorenzo ?

Un hymne bouleversant aux femmes d'hier et d'aujourd'hui.

MON AVIS :

Marlène Schippa, a fondé le premier blog et réseau de mères actives Maman travaille. Elle a publié une quinzaine d’essais et de romans sur les femmes, dont Pas plus de 4 heures de sommeil (Stock), en cours d’adaptation au cinéma par Mélissa Theuriau.

Dans ce roman qui livre une vision romancée, voire purement fictive, de la vie de son arrière-grand-mère, Marlène Schiappa offre à ses lecteurs (ou plutôt ses lectrices) un hymne bouleversant aux femmes d’hier et d’aujourd’hui. Les lendemains avaient un goût de miel est un roman court, léger mais vibrant dans lequel l’auteure brosse des portraits de femmes courageuses, qui, chacune à leur manière, ont dû lutter contre l’adversité pour gagner leur indépendance.

Le temps d’un bref voyage en train avec Justine et voilà la lectrice embarquée dans les confidences posthume de « Jolie Rose »… Son enfance à la fin du XIXème siècle à Dijon, sa famille modeste mais aimante et  soudée, le retour des soldats en 1918, les concours d’écriture, les promenades avec ses sœurs, sa rencontre avec un diplomate italien… « Jolie Rose » se remémore ce quotidien tout simple, fait de joies et de grands chagrins, qui va l’amener à cette photo jaunie du « jour heureux de ses fiançailles » en 1927… C’est une histoire universelle, un voyage dans le temps émouvant avec, pour toile de fond les grands bouleversements du début du XXème siècle. On se sent si bien en compagnie de « Jolie Rose » qu’on n’a vraiment plus envie de la quitter !

Avec ses personnages authentiques et hauts en couleurs, ses paysages pittoresques de Corse et d’ailleurs, Marlène Schiappa a composé un roman comme une valse émouvante à travers les émotions et les époques ! Les lendemains avaient un goût de miel est un hymne bouleversant qui célèbre les femmes, la famille, la vie et le temps qui passe avec justesse et une délicate et délicieuse pointe de nostalgie ! Glissez-le dans votre sac de plage cet été, vous verrez, vous ne pourrez pas faire autrement que de le dévorer !

Je remercie les éditions Charleston de leur confiance.