51UMHM688tL

Harmony VERNA, Les orphelins du bout du monde.
576 pages.
Editions Belfond (1 juin 2017).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Au début du XXe siècle, une somptueuse histoire d'amour à l'atmosphère ensorcelante, avec pour toile de fond les vastes plaines de l'Ouest australien, terres ancestrales du peuple aborigène.

Leonora est une miraculée. Abandonnée par son père dans la fournaise du désert, puis recueillie dans un orphelinat, la petite s'est murée dans le silence. Son seul ami : James, un Irlandais rebelle, qui la protège comme une sœur. Mais le lien si fort qui unit les deux orphelins est brutalement rompu lorsque Leonora est adoptée par les Fairfield, de riches industriels qui l'emmènent aux États-Unis.

Des années plus tard, c'est une belle héritière qui revient sur les terres australes, au bras de son mari, le ténébreux et irascible Alex Harrington, venu diriger la mine des Fairfield. C'est là que Leonora va retrouver James. Malgré le temps, leur complicité est intacte ; or Alex ignore tout du passé de la jeune femme... Comment lutter contre cette force irrésistible qui la pousse vers James ? Comment échapper à la soif de contrôle maladive de son époux ? Pris au piège de la jalousie, des mensonges et des drames de l'Histoire, les orphelins du bout du monde seront-ils un jour réunis ?

MON AVIS :

Harmony Verna vit à Newtown, Connecticut, avec son mari et leurs trois enfants. Après vingt années passées à travailler dans la communication, elle est désormais auteur pour la télévision et la presse américaines. Les Orphelins du bout du monde est son premier roman. C’est une très belle une somptueuse histoire d'amour à l'atmosphère ensorcelante que signe l’auteure, avec pour toile de fond les vastes plaines de l'Ouest australien, terres ancestrales du peuple aborigène.

Par son atmosphère envoûtante et la force de ses personnages, Les orphelins du bout du monde s'inscrit dans l'exacte lignée des chefs d'œuvre de Tamara McKinley, de Sarah Lark ou de Colleen McCullough. Paysages sauvages, terres arides, brûlées par le soleil, histoire poignante et destins brisés, amours impossibles, désillusions, vengeances et trahisons... Impossible de ne pas penser au best-seller international Les oiseaux se cachent pour mourir ! On y retrouve en effet tous les ingrédients qui font le succès de ces grandes et belles sagas familiales qu’on aime tant !

L’intrigue d’Harmony Verna mêle à la perfection amour, suspens et aventure. Le destin tragique de Leonora, héroïne aussi attachante que solitaire et fragile, a vraiment tout pour captiver la lectrice dès les premières pages et on se laisse facilement emporter dans cette histoire de survie, où seuls payent le courage, le travail et l’obstination.

Pourtant, en dépit d’une histoire poignante, il faut reconnaître que Les orphelins du bout du monde peine à se hisser au niveau du best-seller international de Colleen McCullough. Si le roman a des qualités indéniables, il s’y passe aussi (à mon goût) un peu trop de tragédies et de malheurs pour que l’on puisse véritablement y croire ! C’est d’autant plus regrettable que l’auteure se montre convaincante dans ses descriptions du bush australien et ses paysages grandioses !

Si Harmony Verna rend un bel hommage à l’Australie du début du XXème siècle, aux colons ainsi qu’aux Aborigènes, dont le sort et la condition si peu enviables font monter les larmes aux yeux et serrer les poings de rage, elle « gâche » malheureusement l’atmosphère de son histoire par des passages d’une trop grande mièvrerie ! Si certains aspects de du roman sont captivants, d’autres en revanche paraissent trop faciles et peu crédibles…

L'impression qu'il m’en reste est celle d'un roman un peu trop inégal, qui aurait gagné à être davantage resserré. Mais force est d’admettre que le divertissement annoncé est tout de même au rendez-vous ! Les orphelins du bout du monde est un bon gros roman de vacances qui fera certainement le bonheur de toutes les lectrices en quête de passion et de dépaysement ! Glissez-le dans votre sac de plage, vous vous en ferez votre idée !

Je remercie les éditions Belfond et la plateforme NetGalley de leur confiance.