61uRboasliL

Robin STEVENS, Les enquêtes de Wells & Wong, tome 1, Un coupable presque parfait.
340 pages.
Editions Flammarion Jeunesse (24 août 2016).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Lorsque Daisy Wells et Hazel Wong fondent leur agence de détectives privés, elles espèrent débusquer une enquête digne de ce nom. Tout bascule subitement le jour où Hazel découvre la prof de sciences étendue dans le gymnase. Le temps d'aller chercher Daisy, le corps a disparu. Dès lors, il ne s'agit plus seulement d'un crime à résoudre mais d'un crime à prouver, et ce, avant que le coupable ne frappe de nouveau. Chaque minute compte lorsque tout indique que le meurtrier est là, coincé à vos côtés, dans l'école où vous vivez.

MON AVIS :

Inutile d’y aller par quatre chemins, on adore l’univers feutré et délicieusement suranné de cette enquête dense et complète, destinée aux jeunes lecteurs à partir de 10 ou 11 ans ! Intrépides et ingénieuses, Daisy Wells et Hazel Wong sont deux jeunes apprenties détectives qui ne manquent pas d’audace !

Après avoir élucidé l’affaire de la cravate disparue de leur camarade Lavinia, le Club des détectives Well & Wong se frotte cette fois à un mystère bien plus sombre... Daisy et Hazel sont bien décidées à découvrir qui a tué leur professeur de sciences au sein même de leur prestigieuse institution scolaire.

D’emblée, la tâche s’annonce difficile : les professeurs semblent avoir au moins une bonne raison de vouloir éliminer la malheureuse Miss Bell et certains d’entre eux affiche même un comportement franchement suspect ! Il n’y a pas une seconde à perdre ! Pour garantir la sécurité au sein de l’établissement, le Club des détectives doit découvrir la vérité avant que le coupable frappe de nouveau !

De doutes et suppositions, de fausses pistes en déambulations nocturnes, l’enquête de Daisy et Hazel est semée d’embûches mais nos deux Miss Marple en culottes courtes ne s’en laissent pas compter ! Si leurs maladresses trahissent parfois leur jeune âge et leur inexpérience, leurs langues bien pendues et leur sens aigu de l’observation leur permettront de venir à bout de ce crime odieux ! Pleine de rebondissements, l’enquête, menée tambour battant, tient vraiment le lecteur en haleine et les révélations finales sont pour le moins surprenantes… Les amateurs de Sherlock Holmes et d’Agatha Christie ne seront pas déçus !

Un coupable presque parfait est un premier roman qui marque autant par la singularité et le tempérament explosif de ses deux héroïnes que par la plume inventive de son auteur ! On se réjouit déjà de retrouver Daisy et Hazel dans la suite de leurs enquêtes trépidantes ! Une très bonne découverte qui prouve, une fois de plus, que la littérature de jeunesse peut être tout aussi réjouissante et stimulante que les livres destinés à un public adulte !