41DSW3licaL

Monica WOOD, Petites surprises sur le chemin du bonheur.
378 pages.
Editions Kero (12 avril 2017).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Un roman lumineux qui fait la part belle à l’amitié et l’espoir.

À 104 ans, Mlle Ona Vitkus pensait en avoir fini avec les sentiments. Mais l’arrivée dans sa vie si ordonnée d’un jeune garçon pas comme les autres va tout chambouler.

Du jour au lendemain, la vieille dame se trouve embringuée au cœur d'une famille en plein tourment, et même dans un road trip inattendu et burlesque. Chemin faisant, elle découvre que la vie lui réserve encore bien des surprises, et, surtout, qu'elle a encore beaucoup à offrir à ceux qui croyaient avoir tout perdu…

« Plein de charme, bouleversant… tout simplement magnifique. » Psychologies

MON AVIS :

Monica Wood, née dans le Maine où elle vit toujours, a travaillé comme conseillère d’éducation avant de se consacrer entièrement à l’écriture. Petites surprises sur le chemin du bonheur est son premier roman traduit en français. Un roman tout juste sorti que la critique et les lecteurs saluent déjà comme une petite merveille d’humour et d’émotions.

Mais là où certains voient un roman lumineux et inoubliable, d’autres (dont je fais malheureusement partie) ne verront que longueurs et vacuité. J’apprécie pourtant ces romans résilients qui font la part belle à l’espoir et à l’amitié intergénérationnelle mais je n’ai guère été convaincue, ni même émue par l’histoire de Monica Wood…

Pourtant, il est bien question dans ce roman d’amour, de solitudes que l’on rapproche et de cœurs cabossés que l’on tente, coûte que coûte, de réparer… Mais il est aussi question de sentiments embrouillés, de dialogues de sourds et de petites tranches de vie prosaïques, qui s’égrènent, lentement et de manière insignifiante… Il y a aussi beaucoup de remords et de regrets… À défaut d’être tendre et lumineux, bouleversant et plein d’espoir, le roman de Monica Wood m’a surtout paru long et déprimant !

Je n’ai pourtant cessé d’espérer que l’auteure me réserve un rebondissement ou un final en apothéose, qui me laisserait pantelante d’émotion mais ce moment-là, malheureusement, n’est jamais venu…

Il y a dans son récit tant de remplissage, de délayage et de digressions que c’en est assommant ! On finit même par ne plus rien ressentir à l’égard des différents protagonistes ! Pour être franche, je me suis ennuyée et c’est avec un grand soupir de soulagement que j’ai refermé ce livre, heureuse de pouvoir passer enfin à quelque chose de plus réjouissant !

Petites surprises sur le chemin du bonheur aura été pour moi une véritable déception !

Je remercie les éditions Kéro et la plateforme NetGalley de leur confiance.