91NKKRHaPIL

Liane MORIARTY, Petits secrets, grands mensonges.
500 pages.
Editions Albin Michel (1 septembre 2016).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Meurtre ou tragique accident ? À la fête de l'école, quelqu'un a trouvé la mort. Mais qui est vraiment responsable du drame ?

Trois femmes à la croisée des chemins, des ex-maris et leurs nouvelles épouses, des familles recomposées (ou décomposées), qui cachent tous ces redoutables petits mensonges que l'on se raconte à soi-même pour continuer de vivre...

Après Le Secret du mari, best-seller international, Liane Moriarty nous plonge une fois encore dans l'univers clos de ces quartiers résidentiels qui dissimulent derrière leurs jolies façades d'inavouables secrets. Avec elle, le sourire n'est jamais loin des larmes.

Bientôt sur les écrans télé, la grande série HBO inspirée du roman, réunira dans les rôles principaux deux lectrices enthousiastes : Nicole Kidman et Reese Witherspoon !

«Lire Liane Moriarty, c'est un peu comme déguster un Cosmopolitan relevé d'un doigt d'arsenic.» USA Today.

MON AVIS :

Née en 1966, la romancière australienne Liane Moriarty est l’auteur de six best-sellers dont Le Secret du mari, phénoménal succès aux Etats-Unis et en France, et traduit dans 55 pays. Petits secrets, grands mensonges est son deuxième roman traduit en français.

Alliance détonante d’une comédie de mœurs à l’humour ravageur et d’un roman noir à la tension implacable, Petits secrets et grands mensonges dresse le portrait d’une petite communauté en pleine crise morale après qu’un drame a eu lieu lors de la fête de l’école.

S’agit-il d’un meurtre, d’un regrettable et tragique accident ? Qui est responsable ? Liane Moriarty allie suspense et émotion jusqu’à la dernière page. Ses personnages sont si humains, si attachants qu’on ressent tout de suite une connivence. Avec leurs qualités et leurs défauts, chacun d’eux pourrait, en quelque sorte, être un ami ou un proche.

Si le roman commence sur un ton pétillant et provocateur, il laisse peu à peu place à un malaise grandissant et à une noirceur dérangeante. Toutes les familles ont des secrets et certains, comme ceux dont il est question dans Petits secrets et grands mensonges peuvent être dévastateurs… Renvoyant le lecteur à ses propres failles et à la part de perversité que chacun dissimule sous la couche du vernis social, on s’interroge alors sur la question de la responsabilité, de la culpabilité et de la lâcheté. On se sent finalement bien moins prompt à juger ou à condamner les travers et les mauvais penchants de ses congénères… Il y a dans ce livre un tel déferlement de violence que ce qui commence comme de simples commérages ou ragots ne fait finalement plus vraiment rire… ou alors jaune…

Entre mensonges et faux-semblants, Liane Moriarty signe un très bon roman psychologique dont l’issue dramatique va crescendo. Dans la même veine que Le secret du mari, Petits secrets et grands mensonges est un livre intense et bouleversant qui, derrière les belles apparences, révèle avec une formidable lucidité les dessous beaucoup moins reluisants d’une petite communauté en proie aux tourments et à la confusion... Un roman au charme vénéneux qu’on ne peut s’empêcher de dévorer !