91KVl+6KHLL

Clarisse SABARD, La Plage de la mariée.
448 pages.
Editions Charleston (17 mars 2017).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

2015, Nice.

Zoé, 30 ans, est en pleine dispute avec sa conseillère Pôle Emploi lorsque sa vie bascule. Ses parents viennent d'avoir un grave accident de moto. Son père est décédé sur le coup, sa mère est trop grièvement blessée pour espérer survivre, mais encore assez lucide pour parler. Elle va révéler à Zoé qu"elle lui a menti depuis toujours : l'homme qui l'a élevée n'est pas son véritable père. Elle donne un seul indice à sa fille pour retrouver son père biologique : «La Plage de la mariée».

Après quatre mois de déni, Zoé finit par craquer et part à la recherche de la vérité. Elle atterrit en Bretagne et se fait embaucher dans une «cupcakerie» tenue par une ancienne psychologue franco-américaine, Alice. Dans ce salon de thé, plusieurs personnages se croisent et voient leurs destins se mêler, tandis que Zoé part à la recherche de son père et tente de comprendre pourquoi sa mère lui a menti durant toute ces années.

MON AVIS :

Clarisse Sabard est une jeune trentenaire férue de lecture et de robes vintage, persuadée d’avoir vécu à New York, quelque part entre les années 19020 et 1950. Son premier roman, Les Lettres de Rose, lui a permis de remporter le Prix du livre Romantique en 2016. La Plage de la mariée est son second roman à paraître aux éditions Charleston.

Que vous soyez à la recherche d'une lecture rafraîchissante et divertissante, ou que vous cherchiez tout simplement à vous réconcilier avec la lecture, le nouveau roman de Clarisse Sabard est à coup sûr le titre qu'il vous faut ! Amour, amitié, tels sont les thèmes principaux de l’émouvante quête identitaire que l’auteure a décidé d’offrir à ses lecteurs. Prenante par son sujet et ses personnages forts et attachants, c’est une histoire pleine de vie et d’émotion, qui se lit en quelques heures et surprend par sa fluidité, son humour et l’étonnante modernité de son écriture !

Comme dans Les lettres de Rose, son précédent roman dont le succès n’est plus à faire, on retrouve dans La Plage de la mariée l’incroyable capacité de l’auteure à faire naître l’émotion. Son histoire est si captivante et la quête de Zoé si touchante, si passionnante qu’il est impossible de s’extraire de sa lecture une fois commencée ! En cela, l’auteure signe une nouvelle fois un roman idéal pour se détendre et tout oublier ! La Plage de la mariée est un roman chaleureux, enjoué, dont on sort rasséréné et le sourire aux lèvres.

Certes, c’est une comédie sentimentale mais Clarisse Sabard a su y aborder avec intelligence, pudeur et émotion des thèmes que l’on n’aurait pas pensé trouver dans ce genre de roman. Elle rappelle notamment l’importance de la famille (peu importe d’ailleurs qu’elle soit de cœur ou de sang…) comme un lieu où s’exercent l’entraide et la solidarité et souligne que l’argent et les biens matériels ne font pas forcément le bonheur. À travers l’histoire touchante de Zoé, à mesure qu’elle tente de surmonter son deuil cruel et parfaitement injuste, le lecteur prend conscience de ce qui fait la véritable richesse de son existence. Recentré sur des valeurs universelles et vraies, on retrouve l’amour et la chaleur des siens, le sens du partage et on réapprend à se satisfaire des petits plaisirs simples qu’offre la vie ! Dans le climat profondément individualiste dans lequel nous vivons, ce genre d’histoire positive et réconfortante trouvera forcément un écho en chacun d’entre nous !

«Tout n’est pas parfait ni tout rose au quotidien. Néanmoins, nos expériences et nos vécus nous ont appris quelque chose de précieux : la vie est éphémère. On n’a pas forcément besoin d’y chercher un sens. Peut-être qu’il n’y en a pas, au fond. Ce qui compte, c’est de trouver le bon chemin qui nous mènera jusqu’au bout. Il sera semé d’embûches et jalonné de drames mais il ne faut pas les laisser obstruer notre bref passage sur cette Terre. Il ne faut en garder que le meilleur. Personne ne sait ce que demain lui réserve. Alors, puisque nous sommes là, nous ne pouvons faire qu’une chose : vivre, quoi qu’il arrive.»

Plus qu’un simple roman, ne serait-ce pas la recette du bonheur que Clarisse Sabard offre à ses lecteurs ? Quoi qu’il en soit, La Plage de la mariée est un roman d’un optimisme sans guimauve qui redonne foi en la vie et confiance en l’amour. Sans aucun effet superflu d’écriture, grâce à un récit touchant qui sonne toujours juste et un final qui donne toute son ampleur et son intensité à une histoire plus bouleversante qu’il n’y paraît, Clarisse Sabard invite son lecteur à déployer ses ailes et à aimer la vie, coûte que coûte. On en sort rasséréné, plein de confiance et d’allégresse ! Une vraie cure de bonheur !

Je remercie les éditions Charleston de leur confiance.