51bobdjjY8L

Emily BLEEKER, Quand je serai partie.
438 pages.
Editions Amazon Crossing (21 février 2017).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Mon amour, avant tout, je dois te dire que je t'aime (…), je n'ai pas choisi de vous quitter. »

Alors qu’il rentre chez lui après avoir enterré Natalie, la femme de sa vie et la mère de ses trois enfants, Luke Richardson trouve sur le sol de l’entrée une enveloppe bleue sur laquelle son nom est inscrit, d’une écriture qu’il connaît bien : celle de son épouse disparue. Bouleversé, il découvre une lettre de Natalie, rédigée le jour de sa première séance de chimiothérapie près d’un an auparavant. C’est le début d’une longue correspondance unilatérale, qui conduit progressivement Luke à découvrir des secrets trop longtemps enfouis. Tourmenté par les lettres de son épouse, obsédé par le besoin de découvrir qui les envoie, Luke en vient progressivement à remettre en question son mariage et sa famille.

Parviendra-t-il, au-delà de la peine et de la souffrance, à envisager un avenir où l’amour subsiste envers et contre tout ? Est-il trop tard pour tenir ses promesses quand la personne qu’on aime a disparu ?

MON AVIS :

Emily Bleeker, ex-enseignante, s’est découvert une passion pour l’écriture après avoir présenté un atelier d’écriture à ses élèves. Tout un monde de personnages aux histoires palpitantes a bientôt vu le jour dans son imagination. Il lui a fallu se battre contre un type de cancer très rare pour trouver le courage de partager son univers intérieur avec le reste du monde.

Avec Naufragés, son précédent roman, Emily Bleeker avait déjà publié une curieuse histoire de secrets. À nouveau,Quand je serai partie raconte l'histoire d'un couple que le deuil a séparé et dont le survivant se voit contraint à se confronter à la vérité.

Si le thème de la lettre-confession a déjà été traitée dans de nombreux romans dont le meilleur exemple reste, à mon avis, celui de Liane Moriarty, Le secret du mari, force est de constater qu'Emily Bleeker s'en sort honorablement. Grâce à la correspondance post-mortem de Natalie, elle brosse, lettre après lettre, un tableau nuancé et émouvant de l'amour marital et familial et instaure un suspense maîtrisé qui entoure avantageusement le secret de Natalie. La révélation finale donnera toute son ampleur et l'intensité dramatique à une histoire finalement plus bouleversante qu'il n'y paraît...

Sans aucun effet superflu d'écriture et avec l'air de ne pas y toucher, Emily Bleeker signe un roman dont l'apparente simplicité laisse place à une fin surprenante ! C'est bien joué !

Je remercie la plateforme NetGalley et les éditions Amazon Crossing pour cette découverte.