91ZPVeSlM8L

Sophie DE VILLENOISY, Joyeux suicide et bonne année.
176 pages.
Editions Denoël (2 mai 2016).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Célibataire, peu d'amis, pas de parents, pas de mec ni d'enfants, Sylvie est persuadée que sa vie ne rime à rien. Le suicide semble être l'option la plus alléchante. Elle est suivie par Franck, un psy, qui lui suggère des épreuves les plus farfelues les unes que les autres. Mais elle n'en démord pas : le 25 décembre sera le jour de son suicide, jusqu'à ce qu'elle rencontre une SDF qui va bouleverser toutes ses certitudes. Tour à tour hilarant et émouvant, Joyeux suicide et bonne année est un roman salutaire par les temps qui courent : un hymne à la vie, le tout raconté avec finesse et impertinence par Sophie de Villenoisy. Quelque part entre La vie est belle de Franck Capra et Bridget Jones, elle installe son style dès les premières lignes, un mélange savoureux d'humour et de tendresse qui réserve bien des surprises.

MON AVIS :

Sophie de Villenoisy est journaliste, écrivain et scénariste. Elle a écrit plusieurs guides pratiques pour les Editions Leduc ainsi que huit albums humoristiques de bande dessinée. Elle a deux enfants, un mari et un chat, et vit à Paris.

Joyeux suicide et bonne année est un roman de divertissement rafraîchissant, qui oscille sans cesse entre dérision et émotion. Nul doute qu'il constitue la lecture idéale pour commencer la nouvelle année sur une note d'humour tout à fait bienvenue !

Ce joyeux mélange d'impertinence et de tendresse fait forcément penser à Bridget Jones mais le roman de Sophie de Villenoisy réserve bien d'autres surprises ! Ce conte moderne régénérant, dans lequel on rit beaucoup, se révèle bien plus émouvant qu'on l'imagine !

Pour se sortir de ses idées noires, Sylvie accepte de relever le défi que son psy lui propose : elle a deux mois pour bousculer ses habitudes et faire connaissance avec elle-même.

«Deux mois c'est court. Ou long, ça dépend de ce qui se passe, en fait.»

Durant ce laps de temps, Sylvie va se surprendre à faire des choses nouvelles. Des choses anodines, des choses un peu folles mais aussi parfois des choses répréhensibles qui vont bouleverser son quotidien et faire voler ses certitudes en éclats.... Et si de ce saut dans l'inconnu surgissait finalement une vie qui valait la peine d'être vécue ?

«Lorsque vous êtes arrivée il y a quelques semaines de cela, vous étiez en grande souffrance psychique. Mais cette Sylvie-là n'existe plus. Je ne vois plus une femme en souffrance, mais une femme en devenir. Vous avez changé en profondeur et plus que vous ne croyez. On peut mourir symboliquement et vous en êtes la preuve vivante. La Sylvie que vous avez été pendant quarante-cinq ans n'existe plus. Vous êtes morte pour mieux renaître.»

Si les remises en question de Sylvie et son chemin vers l'épanouissement inspirent au renouveau, ce roman entame également une jolie réflexion sur le sens de la vie et la valeur de celle-ci. Ode à la vie, à l'amour, c'est histoire touchante, pleine de belles valeurs, qui célèbre la chaleur humaine et laisse le lecteur ému et réparé. En refermant ce livre, on n'a qu'une envie : se délecter des petits bonheurs qu'offre la vie !

Un humour décapant, des personnages attachants, une profonde humanité, Joyeux suicide et bonne année est un excellent moyen de chasser la morosité et le spleen d'après les fêtes ! Un véritable concentré de bonne humeur !