71ZxCEqzZiL

Valentin MUSSO, Les cendres froides.
343 pages.
Editions Points (18 mai 2012).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Dix jeunes femmes enceintes, grandes et blondes, sourient à la caméra. Elles attendent les enfants illégitimes de la guerre, conçus avec un officier allemand. Aurélien découvre ce film lors du décès de son grand-père médecin, qui y apparaît. Quand le jeune prof cherche à en savoir plus, il reçoit aussitôt des menaces. Et une octogénaire est tuée chez elle, tout près de la maison dudit grand-père...

MON AVIS :

Né en 1977, Valentin Musso est agrégé de lettres et enseigne la littérature dans les Alpes-Maritimes. Il est l'auteur de plusieurs romans, dont Le murmure de l'ogre, qui a remporté le Prix Sang d'encre des lycéens et Prix du polar historique

Le talent de Valentin Musso a été repéré par Points, Gérard Collard (La Griffe Noire) ainsi que de nombreux journalistes et spécialistes du genre. Plébiscité par un comité de lecture grand public, Les cendres froides, son deuxième roman, est un thriller captivant dont on ne décroche pas une fois commencé.

Entremêlant habilement les époques, Valentin Musso se faufile entre dans les mailles de l'Histoire et prouve à ses lecteurs qu'il ne fait pas toujours bon déterrer les secrets et fouiller dans le passé de sa propre famille...

Intrigue captivante, personnages crédibles, sens du suspense et détail du souci historique, on prend vraiment plaisir à s'immerger dans le passé stupéfiant et l'histoire glaçante de Henri Cochet ! A-t-il, comme le laisse supposer le film retrouvé par son petit-fils et qui le montre aux côtés d'un SS, un passé honteux de collabo ? A-t-il réellement pris part au programme eugéniste de l'Allemagne nazie ? Quelles étaient ses activités et ses motivations pendant la seconde Guerre mondiale ?

«Je me rendais compte, avec une acuité nouvelle, que je ne savais presque rien de mon grand-père, de sa vie d'avant notre naissance du moins. Nous n'avions jamais parlé de la Seconde Guerre Mondiale chez nous. J'ignore comment les choses se passent dans les autres familles : le silence est-il la réponse la plus fréquente aux questions de ceux qui n'ont pas connu cette période ? Dissimule-t-il par pudeur des actions héroïques ou par honte des lâchetés ? Je savais simplement que mon grand-père possédait une carte de Combattant volontaire de la Résistance. Mais je savais aussi que ces cartes avaient été distribuées jusque dans les années quatre-vingts, à une époque si éloignée des événements que ces attestations étaient pour le moins sujettes à caution. Un simple bout de papier ne suffirait pas à annihiler ce que je venais de voir.»

Pour comprendre, Aurélien va devoir élucider un à un les mystères qui entourent le la vie de son grand-père et affronter les souvenirs d'un passé familial des plus troubles. Même ceux qui dissimulent une vérité qu’il aurait peut-être été préférable de ne jamais mettre à jour…

Secrets inquiétants, non-dits, menaces, agressions..., Valentin Musso entraîne des personnages en apparence ordinaires, dans des spirales et des pièges qui révèlent la complexité profonde de leur personnalité. Qu'y a-t-il vraiment sous la surface des êtres et des choses, c'est tout le propos de ce thriller addictif, qui agrippe le lecteur dès la première page ! Brillant !