51LsAvhiu1L

M.C. BEATON, Agatha Raisin enquête, tome 2 : Remède de cheval.
266 pages.
Editions Albin Michel (1er juin 2016).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Après la pluie, le beau temps ! Agatha Raisin est désormais bien installée dans son cottage de Carsely en compagnie de ses deux chats. Cerise sur le pudding, le nouveau vétérinaire du village ne semble pas insensible à ses charmes. Quand le beau véto succombe à une injection de tranquillisant destinée à un cheval rétif, la police locale conclut à un malencontreux accident. Mais pour Agatha, dont le flair a permis de résoudre l'affaire de La Quiche fatale, il s'agit bien d'un meurtre. A l'étonnement de tous, le séduisant colonel James Lacey partage pour une fois l'avis de son entreprenante voisine. Et nos deux détectives-amateurs se lancent dans une enquête bien plus périlleuse qu'ils ne l'imaginaient... Agatha Raisin, c'est une Miss Marple d'aujourd'hui. Une quinqua qui n'a pas froid aux yeux, fume comme un pompier et boit sec. Sans scrupule, pugnace, à la fois exaspérante et attendrissante, elle vous fera mourir de rire !

MON AVIS :

Née en 1936 à Glasgow, Marion Chesney alias M.C. Beaton a été libraire et journaliste avant de devenir un des auteurs de best-sellers les plus lus de Grande-Bretagne avec ses deux séries de romans policiers : Hamish MacBeth mais surtout Agatha Raisin (plus de 15 millions d'exemplaires vendus dans le monde). En France, il aura fallu attendre vingt-quatre ans pour voir débouler le premier tome d'une longue série qui compte pas moins de vingt-huit titres ! Publiés en juin dernier, les deux premiers tomes de la série ont été plutôt bien accueillis par le public. Le tome inaugural, La quiche fatale, a même remporté un beau succès et séduit des milliers de lecteurs par son humour british et le charme bucolique et pittoresque de la campagne anglaise.

Remède de cheval s'inscrit, lui, dans la même veine et semble bien parti pour remporter le même succès que son prédécesseur. On y retrouve le même humour et cet esprit de comédie policière spécialement conçue pour le divertissement et la détente.

Seule différence, Agatha Raisin y apparaît peut-être un peu plus vulnérable et plus sensible que dans le tome 1, mais que ceux qui avaient particulièrement apprécié son côté fantasque et son humour décapant se rassurent : notre enquêtrice du dimanche est toujours aussi pleine de caractère et n'a rien perdu de la verve et du mordant qui faisaient tout son charme dans La quiche fatale ! Son duo improbable avec le séduisant James Lacey est sans doute même plus intéressant encore que le binôme qu'elle formait avec Bill Wong dans sa précédente enquête et on ne peut que se régaler des joutes verbales qui les opposent tout au long du récit ! Leur jeu du chat et de la souris est tout bonnement hilarant !

En définitive, cette seconde enquête d'Agatha Raisin est tout aussi réussie et distrayante que la première ! Une fois de plus, Agatha prouve qu'elle n'a rien d'une quiche et parvient, malgré des méthodes d'investigation peu communes, à démêler les fils d'une affaire décidément bien mystérieuse et compliquée ! Deux nouvelles enquêtes seront publiées chez Albin Michel début novembre, de bons moments de franche rigolade en perspective !