71XuO7zJE7L

Shannon MESSENGER, Gardiens des cités perdues.
517 pages.
Editions Lumen (15 mai 2014).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Depuis des années, Sophie sait qu'elle n'est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l'école, où elle n'a pas besoin d'écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d'une mémoire photographique... Mais ce n'est pas tout : ce qu'elle n'a jamais révélé à personne, c'est qu'elle entend penser les autres comme s'ils lui parlaient à haute voix. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d'histoire naturelle quand un étrange garçon l'aborde.

Dès cet instant, la vie qu'elle connaissait est terminée : elle n'est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu'elle a quitté douze ans plus tôt. L'y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l'a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n'a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?

Un premier roman baigné de magie, dont la fantaisie et le sens du suspense font des miracles, et où éclate le talent indéniable de Shannon Messenger. Un nom à retenir !

MON AVIS :

Diplômée de cinéma à l'Université de Californie du Sud, Shannon Messenger est l'auteur d'une série jeunesse, Gardiens des Cités perdues, et d'une trilogie Young Adult, Let the Sky Fall, toutes deux en cours. Elle vit en Californie avec son mari et un nombre embarrassant de chats, qui la surprennent souvent en train de dialoguer avec des créatures imaginaires.

Taillée avant tout pour les préados à partir de 10 ou 11 ans, le premier tome de cette trilogie propose une histoire originale qui séduira autant les jeunes lecteurs que les adultes. Shannon Messenger a su exploiter au mieux son indéniable talent de conteuse pour créer une histoire passionnante, pleine d'aventures et de magie, et fonder les bases d'une série qui laisse augurer le meilleur pour les tomes à venir.

Bien sûr, on ne pourra pas s'empêcher de comparer Gardiens des cités perdues à des sagas comme Harry Potter ou Percy Jackson mais l'auteure, loin de proposer une pâle copie, a su tisser un univers dépaysant, d'une grande richesse, où brille une héroïne touchante et attachante.

Son sens du suspense, son écriture vive et le rythme soutenu font également des merveilles ! Avec ces rebondissements à gogo, ce premier tome a effectivement tout pour plaire aux lecteurs en quête d'action ! Les 500 pages de ce récit palpitant se savourent à un train d'enfer ! Shannon Messenger sait fort bien faire monter la sauce jusqu'à la dernière page d'un final en apothéose ! On n'a qu'une envie, découvrir la suite et vite !

Dans le domaine de l’imaginaire, Shannon Messenger est tout simplement l’un des meilleurs auteurs depuis J.K. Rowling ! Le premier tome de cette trilogie irrésistible fera le bonheur des orphelins d'Harry Potter et de tous les amateurs de fantasy !