51fbs7PeD8L

Jenny COLGAN, La petite boulangerie du bout du monde.
463 pages.
Editions Prisma (29 janvier 2015).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Quand sa vie part en miettes, Polly Waterford quitte Plymouth et trouve refuge dans une petit port tranquille des Cornouailles. Très vite, les arômes de bon pain chaud qui s'échappent de chez elle vont tout changer dans le village.

Au fil des rencontres farfelues (un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands), Polly recommence à mordre dans la vie comme dans une miche croustillante !

MON AVIS :

Née en 1972 en Ecosse, mariée et mère de trois enfants, Jenny Colgan partage sa vie entre Londres et la France. Adoubée par Sophie Kinsella, Jenny Colgan est l'auteure de nombreuses comédies romantiques à succès et d'autant de délicieuses recettes de cuisine ! Après Le mariage d'Amanda et Le colocataire, La petite boulangerie du bout du monde est le troisième roman de Jenny Colgan à être publié en France.

Quand son mariage et son entreprise familiale font naufrage, Polly Waterford quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d'une île des Cornouailles. Elle s'installe seule dans un minuscule appartement situé au-dessus d'une boutique laissée à l'abandon. Pour se remonter le moral, elle se consacre à son plaisir favori : fabriquer du pain. Alors qu'il n'y a plus dans le village qu'une boulangère irascible au pain sans saveur, les arômes de levain qui s'échappent de chez elle attirent très vite la curiosité et la sympathie des habitants.

Petit à petit, d'échanges de services en petits bonheurs partagés, elle ravive l'esprit d'entraide et de partage dans le village. Au fil des rencontres farfelues et au gré des événements heureux ou tragiques qui touchent la communauté, ce qui ne devait n'être qu'un simple «break» devient l'entreprise de sa vie. Polly se révèle enfin à elle-même : une femme déterminée et créative, prête à mordre dans la vie comme dans une mie de pain chaude et croustillante.

La petite boulangerie du bout du monde est un roman réconfortant, qui prône de jolies valeurs de partage en d'entraide. Sur fond de crise économique, cette histoire romantique attachante, drôle et pleine de fantaisie surprend par ses accents mélancoliques.

Cependant, à trop vouloir donner la mesure de son talent, Jenny Colgan finit par perdre une bonne part de sa crédibilité ! Elle fait vivre à ses personnages tellement de situations rocambolesques et loufoques sur un rythme tellement trépidant qu'elle épuise tout bonnement la lectrice ! C'est dommage car La petite boulangerie du bout du monde laissait présager une comédie irrésistible...

Un livre croustillant et chaleureux, idéal pour les vacances. À lire pour se détendre et se faire du bien.

Je remercie Babelio et les éditions Prisma de leur confiance.