41JXU9C0kvL

Marc LEVY, Elle & Lui.
396 pages.
Editions Robert Laffont/Versilio (5 février 2015).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Un site de rencontres les a réunis. 
Ils ne sont pas devenus amants, mais amis. 
Et ils comptent bien en rester là... 

Elle est actrice. Lui écrivain. 

Elle s'appelle Mia. Lui Paul. 

Elle est anglaise. Lui américain. 

Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais. 

Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment. 

Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas. 

Elle se sent seule. Lui aussi. 

Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses. 

Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus. 

Dans ce roman, où l'on retrouve les personnages de Et si c'était vrai..., Marc Levy nous entraîne dans une histoire d'amour irrésistible et totalement imprévisible. 

Elle & lui marque le grand retour de Marc Levy à la comédie. 

" Magique. Jubilatoire. Un vrai bonheur. " Paul Barton.

MON AVIS :

Chaque année depuis 2003, Marc Levy publie un roman et c'est à chaque fois un best-seller. En seulement quinze ans, ce phénomène de la littérature populaire a déjà vendu plus de 33 millions d'exemplaires de par le monde, ce qui fait de lui l'un des auteurs français contemporains les plus lus.

Son seizième roman, Elle & Lui, co-édité chez Robert Laffont et Versilio a été  imprimé à 350.000 exemplaires, un tirage colossal qui devrait, comme à son habitude, pulvériser les records et détrôner les meilleures ventes.

Alors qu'il n'a cessé de changer de genre, explorant tour à tour le roman historique, le roman d'aventures ou encore le thriller avec brio, l'auteur propose dans ce roman des retrouvailles avec les personnages de Et si c'était vrai..., son premier roman paru en 2000. Marc Levy renoue donc avec la comédie romantique, la première depuis 2008, et signe une histoire d'amour amusante, pleine de quiproquos, d'imbroglios et de rebondissements.

Le résultat est plutôt convaincant. Bien que recyclés, ses personnages sont attachants et on prend réellement plaisir à suivre leur histoire d'amour moderne.

«Un site de rencontres les a réunis. Ils ne sont pas devenus amants, mais amis. Et ils comptent bien en rester là...»

Bien entendu, on se doute que rien ne se passera comme prévu. D'entrée de jeu, on sent que le livre se finira par un happy end mais l'important, dans ce roman de Marc Levy, n'est pas la destination. C'est bel et bien le voyage qui compte. Et dans Elle & Lui, l'auteur nous entraîne dans une histoire rocambolesque, piquante et totalement imprévisible, dans laquelle le jeu des identités est complètement brouillé. C'est un vrai bonheur de lecture !

Mais c'est surtout lorsqu'il aborde le métier d'écrivain et sa solitude que Marc Levy se fait le plus touchant. De son héros Paul, il s'amuse à faire une sorte de  double et se livre, avec beaucoup d'humour et d'autodérision, au récit de ses propres phobies et de ses doutes. En démystifiant en quelque sorte le métier d'écrivain, Marc Levy donne à voir à ses lecteurs un peu de son intimité. On appréhende alors mieux sa façon de travailler, on comprend les doutes et les difficultés qu'il traverse pendant la phase d'écriture d'un roman, etc... C'est à la fois touchant et passionnant !

«On pense que c'est un métier facile, et par certains côtés, il l'est. Pas de contraintes horaires, pas de supérieur hiérarchique, pas de structure, mais justement, travailler sans structure revient à naviguer sur une barque au milieu de l'océan. La moindre vague que l'on n'a pas vue venir et plouf, on dessale.»

Même si Marc Levy exploite toujours les thèmes qui lui sont chers, à savoir l'amour, le bonheur et l'amitié entre deux personnes de sexe opposés, avec l'écriture simple et rapide qui le caractérise, le résultat est là. On ne peut tout simplement pas s'empêcher de dévorer son roman ! Sa comédie est rondement menée, les pages se tournent presque toutes seules. C'est rafraîchissant, léger, très agréable à lire. À défaut d'être déboussolés ou surpris, à coup sûr, les habituels lecteurs de Marc Levy seront conquis ! C'est déjà ça !

Je remercie Babelio et les éditions Robert Laffont/Versilio de leur confiance.