61fJFwA6nYL

Margot L. STEDMAN, Une vie entre deux océans.
528 pages.
Editions Le Livre de Poche (1 octobre 2014).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Après avoir connu les horreurs de la Grande Guerre, Tom Sherbourne revient en Australie. Aspirant à la tranquillité, il accepte un poste de gardien de phare sur l'île de Janus, un bout de terre sauvage et reculé. Là, il coule des jours heureux avec sa femme, Isabel. Un bonheur peu à peu contrarié par leurs échecs répétés pour avoir un enfant. Jusqu'à ce jour où un canot vient s'échouer sur le rivage. À son bord, le cadavre d'un homme, ainsi qu'un bébé, sain et sauf. Pour connaître enfin la joie d'être parents, Isabel demande à Tom d'ignorer les règles, de ne pas signaler « l'incident ». Une décision aux conséquences dévastatrices...

MON AVIS :

Margot. L. Stedman est née en Australie et vit désormais à Londres. Une vie entre deux océans est son premier roman, qui a connu un succès international impressionnant. L'auteure a également obtenu deux prix décernés par les libraires indépendants en Australie et a été finaliste du Women's fiction Prize. Le roman sera adapté au cinéma par DreamWorks.

Une vie entre deux océans fait partie des romans que l'on n'oublie pas. Bouleversant, poignant, à la fois sombre, âpre et vibrant, c'est un premier roman déchirant qui interroge les liens du cœur et ceux du sang.

Margot L. Stedman signe un récit d'une puissance émotionnelle si rare que le lecteur ne peut que s'y abîmer. La beauté sauvage de ce bout de terre reculé n'est que l'écho du tumulte intérieur des personnages. Entre amour profond, mensonge, culpabilité, désespoir et isolement, chacun devra examiner sa conscience, assumer ses choix et leurs conséquences désastreuses. Pour Tom, Isabel et la petite Lucy, la frontière entre le bien et le mal n'a jamais été aussi ténue...

Margot L. Stedman est une conteuse hors pair qui manie le suspense de main de maître. La construction de son roman est si parfaite que l'on a peine à croire qu'elle n'en est qu'à son premier coup d'essai ! Si sa fable sauvage et iodée souffre d'un démarrage un peu lent et d'un rythme abondamment descriptif, on ne peut nier que dans ces 528 pages impossibles à lâcher figurent tous les codes et ressorts de la tragédie classique ! Le cas de conscience qui y est exposé est tout simplement bouleversant !

Ce n'est pourtant que dans le dernier tiers du roman qu'apparaît véritablement le questionnement qui fait hésiter, taraude et oppresse le lecteur : la question de la filiation, bien sûr, de ces fameux liens du sang mais aussi celle du mensonge et de la trahison qui feront vaciller les fondements du couple. Et Margot L. Stedman s'y entend pour mettre en scène le malaise qui s'insinue, inexorablement, dans la vie de Tom et Isabel ! Les conséquences de leurs choix seront dévastatrices et leur vie à jamais bouleversée, comme un fragile esquif balayé par les vagues d'un océan démonté...

Une vie entre deux océans est un roman terrible et incroyablement émouvant. Une histoire universelle, poignante et forte, qui alterne mer calme et gros temps pour mieux jouer avec les émotions du lecteur et le tenir en éveil jusqu’à la dernière ligne ! À lire absolument !

J'ai lu ce titre dans le cadre de la 11ème édition du challenge Livra'Deux pour PAL Addict.