Debbie Macomber_Un printemps à la Villa Rose

Debbie MACOMBER, Un printemps à la Villa Rose.
368 pages.
Editions Charleston (10 mars 2014).

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Installée depuis peu à Cedar Cove, Jo Marie commence à s'y sentir chez elle. Avec l'arrivée du printemps, sa maison d'hôtes - la Villa Rose - affiche complet. Kent et Julie ont décidé d'y célébrer leurs noces d'or - le seul problème, c'est que leur couple paraît au bord de l'explosion. Leur petite-fille, Annie, joue les arbitres. Femme d'affaires, Mary Smith a connu les plus grands succès dans sa carrière. Désormais atteinte d'une grave maladie, elle ne peut plus échapper à un douloureux regret. Près de dix-neuf ans plus tôt, elle a rompu avec son seul véritable amour, et revient à Cedar Cove pour obtenir son pardon. Et puis, il y a Mark, l'homme à tout faire, dont Jo Marie commence à apprécier la compagnie...

Dans ce nouveau roman, bonheur et compassion sont au rendez-vous pour Jo Marie, Annie et Mary, alors qu'elles se réconcilient avec leur passé et se tournent résolument vers l'avenir.

MON AVIS :

Avec plus de 160 millions de livres vendus, traduits dans 23 langues, Debbie Macomber est l'une des romancières les plus populaires du monde. Elle a reçu de nombreux prix dont le prestigieux RITA et le RT Book Reviews Awards. On ne s'étonnera donc pas de savoir que dès sa sortie, sa série Retour à Cedar Cove a été classée dans la liste des meilleures ventes du New York Times.

Dans La Maison d'Hôtes, le premier tome de sa série, l'auteure nous faisait partager la vie de Josh, Abby et Jo Marie, tous trois cabossés par la vie et à la recherche d'un nouveau départ. Derrière les portes de la Villa Rose, une jolie maison d'hôtes accueillante, véritable refuge pour l'âme, ces trois personnages avaient alors réussi à panser leurs blessures, à se réconcilier avec leur passé et à redonner un sens à leur vie. C'est exactement pareil dans Un printemps à la Villa Rose ! Oui, bis repetita placent ! Le succès était déjà au rendez-vous du premier tome de la série Retour à Cedar Cove et on apprécie toujours autant de se plonger dans le quotidien de la Villa Rose !

Jo Marie a toujours du mal à faire son deuil et sa relation avec Mark (l'homme à tout faire exaspérant de La maison d'hôtes) est toujours aussi frustrante, même si ce dernier semble se montrer un peu moins bourru et hermétique que dans le premier tome de la série... Seuls les personnages secondaires changent et permettent à l'auteure d'aborder d'autres sujets.

Comme dans La maison d'hôtes, l'amour, le bonheur et la compassion sont toujours au rendez-vous du nouveau roman de Debbie Macomber. Chacun de ses personnages trouvera évidemment le moyen de se réconcilier avec son passé et le lecteur, toujours sous le charme, se félicitera de savoir que Jo Marie, Mary et Annie acceptent enfin de se tourner vers l'avenir !

Mais si l'on croise nombre de personnages touchants et attachants dans le roman de Debbie Macomber, c'est surtout la Villa Rose, cette maison d'hôtes accueillante, chaleureuse et confortable, qui tient véritablement le rôle principal de cette série. Pleine de charme et de cachet, c'est un cocon douillet où l'on prend énormément de plaisir à séjourner, à grandir, guérir et se ressourcer.

"Paul m'avait prédit que cette maison serait un havre, un lieu de guérison, pour moi et pour d'autres. Ces deux derniers jours venaient de me le confirmer."

Alors si vous éprouvez vous aussi le besoin de vous évader, prenez donc le large et venez vous installer, le temps d'un week-end, dans l'une des chambres de la Villa Rose ! Sans nul doute, vous en ressortirez le sourire aux lèvres et le cœur en paix ! C'est tellement bon de se laisser dorloter !