Paige Harbison_Moi et Becca

Paige HARBISON, Moi et Becca.
448 pages.
Editeur : Editions Harlequin (1 mars 2013).
Collection : Darkiss.
ISBN-10: 2280284952
ISBN-13: 978-2280284950
Lu : 03/2013.

QUATRIEME DE COUVERTURE :

La nouvelle, l’intruse — voilà tout ce que je suis pour les élèves de Manderley. On ne me pardonne pas d’avoir pris la place libérée par Becca. La belle, la parfaite, l’irremplaçable Becca ! Un véritable fantôme accroché à mes basques, auquel tout le monde me compare sans cesse. Il faut dire que Becca n’a pas vraiment « quitté » Manderley : un soir, elle a mystérieusement disparu. Et je crois bien que, si je veux qu’on m’accepte, il va falloir que je découvre ce qui lui est arrivé…

 

MON AVIS :

"Vous avez déjà essayé de vous mettre à la place d’un fantôme ?"

Réécriture de l'incontournable roman de Daphné du Maurier, Moi et Becca tire honorablement son épingle du jeu et propose un récit à deux voix mystérieux et envoûtant à souhait. L'histoire de Paige Harbison ne surprendra pas le lecteur averti. La trame reste simple, l'auteure ne s'éloigne pas de l'histoire originale mais réussit toutefois à imprimer sa patte en proposant une histoire moderne, bien ficelée, qui correspond aux attentes et aux préoccupations des jeunes lecteurs à partir de 15 ans.

Contrairement à Aimée Carter, qui revisite le mythe d'Hadès et Perséphone dans Le Manoir des Immortels, Paige Harbison propose un contenu réaliste. Dans Moi et Becca, il n'est pas question de créatures surnaturelles ni de super héros sur lequel repose le sort de l'humanité. L'auteure exploite les différentes facettes de la personnalité et la complexité des relations humaines.

En plus du drame et de la disparition mystérieuse de Becca, elle aborde de manière franche les grands problèmes liés à l'adolescence. Sexe, drogue, alcool, viol..., l'adolescent est clairement informé des dérives et des comportements dangereux, tandis que le lecteur adulte (ou le parent) y verra, lui, des pistes intéressantes pour décrypter et comprendre le mal-être des adolescents. Les personnalités tourmentées de Becca et Dana, montrent, chacune à leur façon, à quel point le passage à l'âge adulte est difficile !

Paige Harbison a parfaitement su décrire les troubles de l'adolescence et les dysfonctionnements sociaux qui en découlent. Mais alors qu'elle a à cœur de dénoncer les dérives des étudiants, leur penchant pour l'alcool et les fêtes débridées, certaines scènes explicites m'ont semblé gratuites et aller à l'encontre du but recherché ! Sans vouloir paraître particulièrement prude, je réserverai donc la lecture de ce roman à un public averti (s'il en est...), à partir de 15 ans.

En dehors de son aspect éducatif, ce qui fait incontestablement la force et l'intérêt de ce roman, c'est son rythme. Non qu'il regorge d'actions ou de rebondissements, au contraire ! Paige Harbison a plutôt pris son temps pour décrire les lieux et les personnages de son roman. Le prestigieux mais lugubre pensionnat de Manderley a des airs de Poudlard... sans la magie et ses pensionnaires sont froids, hautains et distants, ce qui ne fait qu'accroître le malaise ambiant ! Sans être horrible ni insoutenable, l'intrigue contient juste ce qu'il faut de frisson et de mystère pour capter l'attention du lecteur. D'abord intrigué par la disparition mystérieuse de Becca, le lecteur en vient à éprouver une sorte de fascination morbide qui le pousse tourner toujours plus de pages et à découvrir la vérité. C'est délicieusement addictif !

On trouvera également  quelques réflexions bien senties sur la mort et la perte d'un être cher, thème préoccupant et récurrent dans la littérature jeunesse/YA.

"La vie était fragile et, contrairement à ce que nous nous étions imaginé, dans notre insouciance d'ados, nous n'étions pas invincibles."

"Oh ! Bien sûr, on avait tous eu conscience de la proximité de la mort, de sa finalité aussi, mais on ne l'avait jamais ressentie en profondeur."

Malgré des maladresses, Page Harbison propose un roman jeunesse tout à fait captivant. Moi et Becca est un roman consistant, qui tient davantage du suspense psychologique que de la romance habituellement proposée dans la collection Darkiss. Son univers sombre plaira sans aucun doute aux amateurs de mystère ! Une bonne surprise qui m'a réconciliée avec cette collection !